Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Les pays du Golfe renouent avec les restrictions après une flambée des cas de Covid-19

Les pays du Golfe renouent avec les restrictions après une flambée des cas de Covid-19

Jeudi 04 Fevrier 2021 Par Laquotidienne

 

Les pays arabes du Golfe ont réimposé des restrictions pour faire face à la flambée du nombre de cas de Covid-19 qui menace une reprise économique fragile envisagée par le Fonds monétaire internationale (FMI).

 

La pandémie a déprimé l'an passé les économies locales affectées par les fermetures de secteurs d'activité et le recul des prix du pétrole.

L'année 2021 a débuté par un net recul du nombre de contaminations, mais l'embellie a été de courte durée. Les cas de coronavirus ont atteint dernièrement des records aux Emirats arabes unis, et des centaines d'infections sont recensées quotidiennement en Arabie saoudite.

Les autorités saoudiennes ont annoncé la fermeture à partir de jeudi pour au moins dix jours des cinémas, restaurants, cafés ainsi que d'autres lieux de divertissement.

Cette suspension pourrait être prolongée, a averti le ministère saoudien de l'Intérieur dans un communiqué publié par l'agence officielle SPA.

Et "tous les événements et fêtes", y compris pour les mariages, sont suspendus pendant trente jours, afin de "prévenir l'apparition d'une seconde vague" de contaminations par le coronavirus, a expliqué le ministère.

L'annonce intervient après que le ministre de la Santé, Tawfik al-Rabiah, a averti dimanche que des restrictions pourraient être imposées si la population ne respectait pas les restrictions sanitaires.

L'Arabie saoudite a suspendu mercredi l'entrée des personnes venant de vingt pays, proches ou plus éloignés comme les Etats-Unis, afin de tenter de freiner la hausse des infections.

L'interdiction de sortie du territoire pour les Saoudiens, fixée initialement jusqu'au 31 mars, a été prolongée il y a une semaine jusqu'au 17 mai.

L'Arabie saoudite, qui a enregistré environ 369.000 cas de personnes contaminées et près de 6.400 décès, a lancé sa campagne de vaccination le 17 décembre après avoir reçu la première livraison de doses du duo américano-allemand Pfizer-BioNTech.

Les Emirats arabes unis ont recensé mercredi 3.977 nouveaux cas, un record absolu depuis le début de la pandémie.

Dubaï, l'une des principales composantes de la fédération, a pris de nombreuses mesures, parmi lesquelles la suspension des opérations chirurgicales non urgentes, l'interdiction de toute célébration et la fermeture des bars.

La fédération est engagée dans une course contre la pandémie avec la vaccination jusqu'ici de 3,4 millions de personnes sur une population de quelque 10 millions d'habitants.

A l'instar de l'Arabie saoudite, le Koweït a suspendu l'entrée des étrangers dans le pays pour deux semaines et décidé d'interdire toute activité commerciale entre 20H00 et 05H00, à l'exception des pharmacies et des centres d'approvisionnement en produits alimentaires.

De son côté, le sultanat d'Oman envisage de fermer ses aéroports, tandis que le Qatar a interdit jusqu'à nouvel ordre les fêtes de mariage, la pratique du sport dans les parcs et les plages et obligé les restaurants à n'utiliser que 15% de leur capacité d'accueil des clients.

Depuis le début de la pandémie, les six pays du Golfe (Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Oman, Qatar et Koweït) ont enregistré plus de 1,2 million de cas incluant plus de 10.000 décès.

Le Fonds monétaire international (FMI) a averti jeudi contre un accès "inégal" aux vaccins, estimant qu'il pourrait affecter une reprise envisagée en 2021.

"Cette année, nous nous attendons à une reprise", après une contraction de 3,8% en 2020, a déclaré à l'AFP Jihad Azour, directeur du département Moyen-Orient et Asie centrale du FMI.

Mais la reprise sera "inégale et incertaine", a mis en garde Azour, car elle "variera d'un pays à l'autre en fonction de l'accès aux vaccins".

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a reporté sa visite aux Emirats arabes unis et à Bahreïn prévue la semaine prochaine en raison de la pandémie, a indiqué jeudi son bureau.

(AFP)

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
covid-19
Partage RéSEAUX SOCIAUX