International Tout voir

Niger : Le général Abdourahamane Tchiani, président du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie

Niger : Le général Abdourahamane Tchiani, président du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie

Le général Abdourahamane Tchiani, Chef de la garde présidentielle, a lu vendredi un communiqué à la télévision nationale du Niger en tant que "président du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie", qui a renversé mercredi le président nigérien élu, Mohamed Bazoum. 

Chef de la garde présidentielle, le général Tchiani a justifié le coup d'Etat par "la dégradation de la situation sécuritaire" dans le pays miné par la violence de groupes terroristes.

" L'action du CNSP est motivée par la seule volonté de préserver notre chère patrie face, d’une part à la dégradation continue de la situation sécuritaire dans notre pays et cela sans que les autorités déchues ne nous laissent entrevoir une véritable solution de sortie de crise, d’autre part la mauvaise gouvernance économique et sociale ", a affirmé le général Tchiani dans cette déclaration lu sur la télévision nationale.

Il a ajouté que sous le président Bazoum il y avait "le discours politique" qui voulait faire croire que "tout va bien", alors qu'il y a "la dure réalité avec son lot de morts, de déplacés, d'humiliation et de frustration".

"L'approche sécuritaire actuelle n'a pas permis de sécuriser le pays en dépit de lourds sacrifices consentis par les Nigériens et le soutien appréciable et apprécié de nos partenaires extérieurs".

Tchiani commande la garde présidentielle depuis sa nomination en 2011 par Issoufou Mahamadou, prédécesseur de Mohamed Bazoum.

Le président renversé Mohamed Bazoum est retenu depuis mercredi matin au Palais présidentiel, dans sa résidence privée située à l'intérieur du camp militaire de la Garde présidentielle à Niamey.

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 29 Fevrier 2024

USA : Le spectre du "shutdown"

Mercredi 28 Fevrier 2024

Conseil de la ville de Rabat : Asmaa Rhlalou présente sa démission

Lundi 26 Fevrier 2024

La France se rapproche de la reconnaissance de la marocanité du Sahara

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required