Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Nouvel aéroport de Dakar : Elle accouche en plein vol !

Nouvel aéroport de Dakar : Elle accouche en plein vol !

Jeudi 21 Decembre 2017 Par Laquotidienne

Le premier vol de la compagnie aérienne Corsair en partance de l'Aéroport international Blaise Diagne (AIBD) de Diass (47 km de Dakar) pour Paris a été marqué par la naissance d'une petite fille en plein vol.

"Quelques heures seulement après la naissance officielle de l'aéroport international Blaise Diagne (Aibd), le premier vol de Corsair en direction de Paris, a été le théâtre d'un fait inédit. L'habitacle de l'Airbus A 330 a été transformé en salle d'accouchement", rapporte le journal sénégalais Le Soleil du jeudi.

"Nous venions de quitter le tarmac du nouvel aéroport Blaise Diagne. Après une heure de vol, mon équipe m'a informé qu'une jeune femme se plaignait de douleurs abdominales répétitives", raconte, à Paris, Philippe Latorre, le chef de cabine.

"Quelques instants après mon arrivée, la jeune dame a perdu les eaux. Et là, le doute n'était plus permis. L'équipe était en train d'assister à un accouchement en plein vol", poursuit-il.

"Pendant ce temps-là, une annonce importante est faite en cabine. Y a-t-il un médecin dans l'avion? A notre grande surprise, c'est un gynécologue sénégalais qui s'est présenté à nous", explique le chef de cabine.

"Les dieux de l'aviation étaient avec nous", se réjouit Latorre, ajoutant qu'il n'y a pas eu besoin de césarienne ou d'autres opérations complexes. Le matériel était disponible, les médicaments également et, mieux, encore, les conditions de vol étaient excellentes : il n'y a pas eu de secousses ni de zones de turbulences et la passagère a donné naissance à une petite fille.

"On ne voit ce genre de choses que dans les films. Et cela m'est arrivé à moi, je dois dire que c'est très gênant", confie la maman, un sentiment qu'elle justifie par le retard que son accouchement a provoqué, car l'avion a fait demi-tour pour revenir se poser à l'AIBD afin qu'elle soit prise en charge par les services médicaux spécialisés. 

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Sénégal
Partage RéSEAUX SOCIAUX