International Tout voir

La nationalité belge retirée aux enfants nés de parents palestiniens !

La nationalité belge retirée aux enfants nés de parents palestiniens !
L’affaire choque une grande partie de la classe politique européenne et belge. Depuis l’éclatement de la guerre à Gaza, plusieurs associations sont montées au créneau, par médias interposés, pour dénoncer une décision politique pour le moins choquante. Il s’agit de la multiplication de courriers depuis octobre 2023 de l’Office des étrangers belges dépendant du gouvernement, demandant aux communes de retirer la nationalité belge d’enfants nés en Belgique de parents palestiniens. Aussi simple que cela, à un moment où des milliers de Palestiniens meurent sous les décombres, d’autres peuvent finir renvoyés à Gaza pour subir le même sort. 
 
Pour mieux comprendre cette sombre affaire, il faut remonter au mois d’août 2023. A cette date, plusieurs communes belges ont reçu des courriers de l’Office des étrangers leur demandant de retirer la nationalité belge d’enfants nés en Belgique de parents palestiniens, comme on peut le vérifier dans un texte publié en novembre 2023 par l’avocat Julien Wolsey, président de l’Association pour le droit des étrangers en Belgique. Et c’est là que la bombe a éclaté malgré les pressions politiques pour faire passer cette affaire pour un fait minime de l’actualité du pays en le zappant des chaînes d’information. 
 
Pour l’avocat belge, les choses sont claires. Il affirme preuves à l’appui que les demandes se sont multipliées depuis octobre et le début du conflit entre Israël et le Hamas, déclenché par l’attaque du 7 octobre. Il ajoute d’autres explications montrant que sont «concernées par ces courriers la plupart des communes anversoises, à Liège et aussi dans la région bruxelloise et en Flandre orientale». Après plusieurs fuites, le quotidien belge l’Écho a révélé que «plusieurs communes avaient suivi les recommandations de l’Office des étrangers et convoqué des familles palestiniennes installées en Belgique pour que la mention de la nationalité belge de leurs enfants soit retirée du registre national. La carte nationale d’identité des personnes concernées devant être rendue». 
 
Dans ce sens, le cabinet de la secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration, Nicole de Moor, a reconnu auprès de l’Écho, l’envoi de ces courriers, tout en niant fermement tout lien avec le conflit entre Israël et le Hamas. «L'Office des étrangers est en contact avec plusieurs communes à ce sujet. Par exemple, après une correspondance, la ville d'Anvers a indiqué qu'elle se pencherait sur la question. Les contacts avec les communes existent depuis le mois d'août, donc des mois avant le début du récent conflit. Cela doit être considéré indépendamment du conflit», a ainsi assuré Bart Tierens, conseiller en communication de Nicole De Moor.
 
Pour rappel, il faut savoir que les ressortissants palestiniens représentent la troisième nationalité la plus importante à avoir demandé l'asile en Belgique en 2022 et 2023 derrière les Syriens et les Afghans, comme le précise un article paru dans l'Écho. 
 
Plus concrètement, les chiffres officiels belges indiquent qu’en 2023, «2.595 Palestiniens ont déjà demandé l'asile dans notre pays… leur taux de protection est élevé et atteint 66% en 2023». Face à ces révélations, plusieurs défenseurs des droits des migrants ont réagi dont l’avocat Julien Wosley qui a dénoncé la «pratique juridiquement scandaleuse» du secrétariat d’État. Il souligne que l’Office des étrangers n’avait «aucune compétence en matière de nationalité». 
 
Une autre avocate, Marie Doutrepont du cabinet Progress Lawyers, a, elle, accusé Nicole de Moor de «fabriquer des sans-papiers à partir de citoyens installés en Belgique». Face à ces accusations, le cabinet de De Moor assume pleinement l’envoi de ces courriers et le justifie par le constat de l’Office des étrangers que des Palestiniens dans l’Union européenne se rendent «régulièrement en Belgique pour y avoir des enfants en vue d’acquérir la nationalité belge et, par conséquent, de bénéficier du regroupement familial». Le secrétariat d’État dénonce «des abus» et souhaite lutter contre «des pratiques où des personnes qui n'en ont pas le droit, tentent de posséder la nationalité belge».
 
 
 
Abdelhak Najib 
Écrivain-journaliste
 
 
 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 02 Mars 2024

Bande de Gaza : Le bilan s'alourdit à 30.320 morts

Jeudi 29 Fevrier 2024

Poutine: L’hubris d’un despote

Mercredi 28 Fevrier 2024

Gaza : Un nouveau bilan fait état de 29.954 morts

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required