Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Pratiques anticoncurrentielles : L’Union européenne s’attaque à Amazon

Pratiques anticoncurrentielles : L’Union européenne s’attaque à Amazon

Mardi 10 Novembre 2020 Par Laquotidienne

 
Le géant américain risque de payer jusqu’à $28 Mds de dollars.
 
La Commission européenne a enclenché aujourd’hui une procédure “Antitrust” contre le géant américain Amazon, pour son utilisation des données de vendeurs tiers. 
 
La Commission reproche à Amazon d'utiliser systématiquement les données commerciales non publiques recueillies automatiquement auprès des vendeurs indépendants actifs sur sa marketplace, au bénéfice de l’activité de vente au détail d’Amazon, qui est en concurrence directe avec celle de ces vendeurs tiers.
 
En effet, la firme appartenant à l’homme le plus riche du monde aurait utilisé des données recueillies auprès de vendeurs tiers sur sa plateforme, et les aurait utilisées pour étoffer sa propre stratégie retail. 
Elle aurait par conséquent agi comme plateforme, et comme compétiteur directe au sein de sa plateforme, lésant ainsi des milliers de vendeurs tiers en France et en Allemagne où la procédure a vu le jour.
 
Amazon risque de payer jusqu’à 10% de son CA global en amende. Pour l’un des A de GAFA, cette facture risque d'être salée. Concrètement, Amazon, dont le CA en 2019 a atteint les $280.5 Mds de dollars, et dont le CA 2020 sera probablement autour des $300 Mds, devra payer la modique somme de 28 à 30 Mds de dollars.
 
Selon la vice-présidente exécutive chargée de la politique de concurrence, Margrethe Vestager, “nous devons veiller à ce que les plateformes jouant un double rôle et détenant un pouvoir de marché, comme Amazon, ne faussent pas la concurrence. 
Les données relatives à l'activité des vendeurs tiers ne devraient pas être utilisées au bénéfice d'Amazon lorsque celle-ci agit en tant que concurrente de ces vendeurs. 
 
Les conditions de concurrence sur la plateforme d'Amazon doivent également être équitables. 
Ses règles ne devraient pas favoriser artificiellement les offres de vente au détail d'Amazon ou avantager les offres des détaillants qui utilisent ses services logistiques et de livraison”.
 
Amazon a un double rôle : d’abord comme plateforme (aussi appelé Marketplace), et ensuite comme fournisseur de produits sur cette même marketplace. 
 
Sauf que, Amazon, au vue de l’accès qu’elle a sur sa plateforme, recueille des informations privées de vendeurs tiers vendant sur sa plateforme pour alimenter sa stratégie au détail. 
 
Pour illustrer, supposons que vous vendez des babouches sur Amazon. Amazon voit que vos ventes marchent bien, il récupère illégalement vos données. Amazon sort alors sa marque de détail “Babouche by Amazon”.
 
La commission européenne suit Amazon de près depuis juillet 2019, où une enquête préliminaire avait été lancée, et dont la consécration est cette procédure d’antitrust.
 

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
union européenne Commerce international Sciences et technologies
Partage RéSEAUX SOCIAUX