International Tout voir

Le président togolais renvoie la nouvelle Constitution devant l'Assemblée

Le président togolais renvoie la nouvelle Constitution devant l'Assemblée

Le président togolais, Faure Gnassingbé, a demandé "une deuxième lecture de la loi portant révision de la Constitution togolaise", dans un communiqué lu à la télévision d'Etat par la ministre de la Communication vendredi soir.

L'Assemblée nationale a adopté lundi soir une nouvelle Constitution qui change l'actuel régime présidentiel en régime parlementaire, une réforme contesté par l'opposition.

"Toute chose étant perfectible, et au regard de l'intérêt suscité au sein de la population par le texte depuis son adoption, le Président de la République a demandé ce jour à la président de l'Assemblée nationale de faire procéder à une deuxième lecture de la loi adoptée", a annoncé Yawa Kouigan, ministre de la communication et porte-parole du gouvernement à la télévision d'Etat vendredi soir.

En vertu de la nouvelle Constitution, il revient au parlement togolais d'élire le président de la République, qui est privé de toute prérogative, "sans débat" et "pour un mandat unique de six ans".

Aux termes du nouveau texte, le pouvoir résidera entre les mains d'un "président du conseil des ministres", sorte de Premier ministre "désigné" par les députés, en charge des fonctions régaliennes. Son mandat doit être de six ans, sans qu'il soit précisé s'il sera renouvelable ou non.

C'est ce point qui inquiète l'opposition qui craint que Faure Gnassingbé ne soit désigné à cette fonction, assurant son maintien au pouvoir pour une durée indéfinie.

Plusieurs partis d'opposition et de groupes de la société civile ont tenu des conférences de presse mercredi, dont l'une a été dispersée par les forces de l'ordre selon lesquelles les organisateurs n'avaient pas les autorisations nécessaires.

Faure Gnassingbé a succédé en 2005 à son père. Il a été réélu en 2010, 2015 et 2020.

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 15 Mars 2024

Sénégal : Les opposants Ousmane Sonko et Bassirou Diomaye Faye désormais libres

Vendredi 15 Mars 2024

Le président palestinien nomme Mohammed Mustafa nouveau Premier ministre

Dimanche 03 Mars 2024

Riyad : Le Maroc réaffirme son rejet absolu des violations du droit humanitaire à Gaza

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required