Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines
EMISSION DU 30/09

Sahara marocain : Les chefs d'Etat africains soutiennent le processus politique exclusif de l’ONU

 

Les présidents du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, des Comores, Azali Assoumani, et de Sao-Tomé-et-Principe, Evaristo Do Espirito Santo Carvalho, ont réitéré, devant l’Assemblée générale des Nations-Unies, leur soutien au processus politique exclusif de l’ONU en vue de parvenir à une solution politique négociée et mutuellement acceptable à la question du Sahara marocain.

"Le Burkina Faso réitère son soutien au processus politique en cours, mené sous les auspices exclusifs du secrétaire général des Nations-Unies en vue de parvenir à une solution politique mutuellement acceptable et négociée au différend, tel que recommandé par le Conseil de Sécurité depuis 2007, y compris par sa résolution 2468 adoptée le 30 avril 2019", a souligné le président Kaboré, dans un discours prononcé lors du Débat général de la 74ème session de l’Assemblée générale, tenue du 24 au 30 septembre à New York.

Le président burkinabé a ajouté que son pays se félicite de la tenue effective des deux tables-rondes avec la participation de l'Algérie, du Maroc, de la Mauritanie et du polisario, conformément aux résolutions 2414 et 2440 du Conseil de sécurité, en saluant à cet égard le travail accompli par l'ancien envoyé spécial du Secrétaire général des Nations-Unies durant son mandat.

Il a également appelé l’ensemble des parties "à apporter leurs contributions au processus politique et à renforcer leur participation au processus de négociation".

De son côté, le président des Comores, Azali Assoumani, a souligné que "l’Union des Comores voudrait (…) réaffirmer son attachement indéfectible à la résolution définitive de la question du Sahara marocain, sous les auspices de notre prestigieuse Organisation l'ONU".

"Nous faisons confiance au Conseil de sécurité pour activer la résolution de ce dossier", a-t-il souligné.

Pour sa part, le président de Sao-Tomé-et-Principe, Evaristo Do Espirito Santo Carvalho, a appelé "l’ensemble des parties à s’engager dans le processus politique, sous les auspices des Nations-Unies, jusqu’à son achèvement".

"De plus, nous saluons les efforts du Maroc visant à aboutir à un règlement politique au différend régional sur le Sahara sur la base de l’initiative marocaine d’autonomie", a-t-il déclaré lors de son discours devant l’Assemblée générale des Nations Unies.

Sahara marocain
Partage RéSEAUX SOCIAUX