Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Ce que prévoit le PLF N° 18-80 pour l'exercice financier 2019

Ce que prévoit le PLF N° 18-80 pour l'exercice financier 2019

Jeudi 18 Octobre 2018 Par Laquotidienne

 Le projet de loi de finances N° 18-80 pour l'exercice financier 2019, adopté jeudi en Conseil de gouvernement, prévoit la réalisation d'un taux de croissance de 3,2% sur la base de prévisions d'une récolte céréalière de 70 millions de quintaux, une moyenne du prix de gaz butane à 560 dollars Us la tonne et un déficit de 3,3%.

Ainsi, le PLF2019 prévoit des charges estimées à 443,206 MMDH, des frais de gestion à hauteur 204,929 MMDH et des frais d'investissements de 195 MMDH. 

Le PLF contient également une importante hausse dans le budget réservé aux salaires des fonctionnaires qui passera à 112 MMDH, soit un bond de 3,3 MMDH par rapport à l'exercice 2018, ainsi que dans le budget d'investissement public qui atteindra 73 MMDH, en hausse de 5MMDH par rapport à 2018 (68,2 MMDH).

Des efforts financiers exceptionnels estimés à 27 MMDH ont été également consentis pour financer une panoplie de mesures sociales et économiques.

Par ailleurs, le PLF prévoit des hausses des budgets des secteurs sociaux et des programmes de soutien, en consacrant 68 MMDH à l'appui du secteur de l'éducation (+5,4 MMDH), notamment à travers une hausse du nombre des bénéficiaires du programme d'aide financière à la scolarisation "Taysir" pour atteindre 2,17 MMDH (+1,54) au profit de 2,2 millions d'élèves, à la place de 706 mille actuellement.

Le PLF prévoit également une hausse des bénéficiaires de l'enseignement primaire, en allouant à ce secteur 1,35 MMDH, qui profiteront 100.000 nouveaux élèves, et de la restauration dans les écoles et des internats, en consacrant 1,47 MMDH (+750 MDH) et en augmentant le budget des bourses universitaires de 1,8 MMDH.

S'agissant du secteur de la santé, le PLF prévoit un budget de 16,3 MMDH (+1,6 MMDH), la création de 4.000 emplois, l'augmentation du budget du Régime d'assistance médicale (RAMED) pour atteindre 1,6 MMDH (+300 MDH), ainsi que l'allocation de 600 MDH pour le soutien de quelque 90.000 veuves et plus de 155.000 orphelins et 150 MDH pour l'appui de projets en faveur des personnes en situation de handicap. Pour ce qui est des frais de la Caisse de compensation, le PLF prévoit une hausse de 4,65 MMDH pour atteindre 17,67 MMDH en vue de soutenir le pouvoir d'achat des citoyens notamment pour le gaz butane, le sucre et la farine.

Dans le cadre du programme de lutte contre les disparités spatiales, le PLF2019 consacre 3,4 MMDH et prévoit le lancement de la troisième tranche de l'Initiative Nationale pour le Développement humain (INDH) avec une contribution du budget général à hauteur 1,8 MMDH.

En outre, le PLF prévoit une hausse significative au niveau de la fonction publique, avec quelque 25.248 postes budgétaires qui s'ajouteront aux 15.000 fonctionnaires des académies régionales de l'éducation et de la formation, portant le nombre total à 40.248 postes dans le secteur.

Dans le cadre du soutien de l'entreprenariat, le PLF consacre une baisse de -2,5% des impôts applicables aux entreprises, dont le revenu est compris entre 300.000 et un million de dirhams, ainsi que la création d'une contribution sociale solidaire de 2,5 sur les profits réalisés, qui égalent ou dépassent 40 MDH.

Concernant le soutien des régions, le PLF prévoit une hausse de 5% la part des régions relative à l'impôt sur les sociétés et l'impôt sur le revenu, à laquelle vient s'ajouter une contribution de 8,4MMDH du budget général de l'Etat.

 

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles