Economie Tout voir

Coronavirus : Le Maroc envisage d’exporter des masques de protection

Coronavirus : Le Maroc envisage d’exporter des masques de protection

Le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et numérique et l’AMITH en ordre de bataille pour approvisionner le marché en masques de protection en tissu contre le Covid-19.

 

L’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (AMITH) s’engage inconditionnellement dans les efforts déployés par le Maroc dans la lutte contre le Covid-19.

Ainsi, l’AMITH et le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et numérique (MICEVN) sont mobilisés pour approvisionner le marché marocain en masques de protection en tissu contre le Covid-19.

Dans ce cadre, l'AMITH salue les actions menées par le ministère pour l'accompagnement des entreprises textiles dans la production des masques, notamment à travers le travail de normalisation et de certification des entreprises, et la mobilisation des capacités de production, indique l’Association dans un communiqué.

Ainsi, aujourd’hui, de nombreux industriels textiles sont certifiés ou en cours de certification auprès de l’Institut marocain de normalisation (IMANOR).

«L’AMITH n’a aucun doute quant à la capacité et à l’engagement des industriels textiles marocains à répondre dans des délais très courts au besoin de notre pays en masques de protection en tissu», note le communiqué.

L’AMITH fait par ailleurs savoir qu’«une fois le besoin prioritaire du Maroc couvert, notre industrie orientera une partie de ses capacités de production à l’export».

Mais la priorité sera donnée au besoin national avant d’envisager l’export des masques de protection, précise l’Association.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 04 Decembre 2021

Grèce: La troisième dose administrée après trois mois au lieu de six

Jeudi 02 Decembre 2021

Covid-19: Le variant Omicron risque de devenir majoritaire en Europe

Lundi 29 Novembre 2021

Le prix du pétrole remonte fortement après le choc dû au variant Omicron

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required