Economie Tout voir

OMTPME : 66% des personnes morales actives sont situées sur l'axe Tanger-El Jadida

OMTPME : 66% des personnes morales actives sont situées sur l'axe Tanger-El Jadida

 

Près de 66% des entreprises personnes morales actives (EPMA) sont concentrées sur l'axe Tanger-El Jadida, ressort-il du rapport annuel au titre de 2018 de l'Observatoire marocain de la très petite et moyenne entreprise (OMTPME).

 

La région de Casablanca-Settat recense 40,3% de l'effectif total, suivie par de Rabat-Salé-Kénitra et de Tanger-Tétouan-Al-Hoceima avec des parts respectives de 14,9% et de 11,2%, précise le rapport qui présente une radioscopie de la démographie et de la santé économique et financière des entreprises Personnes Morales assujetties à l'impôt sur les sociétés (IS).

L'analyse sectorielle indique que près de 30% des entreprises relèvent de la section d’activité du "commerce; réparation d’automobiles et de motocycles", suivie de celles de la "construction", des "activités spécialisées, scientifiques et techniques" et de l'"industrie manufacturière" avec, respectivement, 24%, 10% et 6,6%.

Le rapport fait également savoir que l'examen de l'évolution du nombre d'entreprises par branche d’activités, entre 2017 et 2018, montre des tendances divergentes. Ainsi, les "activités des sièges sociaux; conseil de gestion", "activités administratives et autres activités de soutien aux entreprises" et "services relatifs aux bâtiments et aménagement paysager" ont enregistré en moyenne les hausses annuelles les plus importantes soit 12,3%, 5,7% et 5,1%.

A l'inverse, les entreprises relevant des "activités juridiques et comptables", l'imprimerie et reproduction d’enregistrement" et des "industries alimentaires" ont vu leur nombre baisser de 8,5%, 4,7% et 4%.

Par ailleurs, le rapport souligne que la forme juridique principale pour les EPMA est la société à responsabilité limitée (SARL), ajoutant que sa part dans l’effectif total est de 68%, bien qu’en recul de 2,8 points par rapport à 2017.

En revanche, l’effectif des SARL à associé unique (SARL-A.U.), la seconde forme juridique la plus importante, a marqué une hausse de près de 15,5% et prend une part de 24,3% dans le total. La part des sociétés anonymes (SA) a reculé de 3% à 3,6%.

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 17 Mai 2024

Cafés et restaurants : Un secteur au bord du gouffre

Dimanche 12 Mai 2024

Investissement: Les CRI au cœur de la transformation économique

Jeudi 09 Mai 2024

Conjoncture: Le chômage, un véritable boulet

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required