Développement durable Tout voir

Casablanca-Settat : Les recommandations de BOA et du CRI pour développer les énergies renouvelables

Casablanca-Settat : Les recommandations de BOA et du CRI pour développer les énergies renouvelables

Les leçons de la crise sanitaire, conjuguées à la conjoncture géopolitique actuelle, mettent plus que jamais au-devant de la scène les impératifs de souveraineté énergétique.

Pôle économique d’envergure, la région Casablanca-Settat dispose de suffisamment d’atouts pour se positionner sur les opportunités de croissance significatives tant dans le photovoltaïque et ses applicatifs, que dans l’éolien.

A cet égard, Bank of Africa (BOA) et le Centre régional d’investissement de Casablanca-Settat, ont mené une étude basée sur l’analyse des données récoltées lors de rencontres et d’entretiens avec les opérateurs et institutionnels du secteur des énergies renouvelables, notamment le ministère de tutelle, le ministère de l’Industrie et du Commerce, MASEN, AMEE, IRESEN, Cluster EnR, Fenelec et Amisole, ainsi que des acteurs privés et des experts. Cette étude vient mettre en avant les atouts de la région de Casablanca-Settat pour accueillir lesdites industries.

Sur la base des informations recueillies, BOA et le CRI ont émis une série de recommandations visant la mise en place d’un écosystème industriel dédié dans la région. 

Il s’agit tout d’abord de l'accélération de la mise en œuvre des lois nouvellement adoptées, renforcée par l’activation d’un contrat-programme apte à améliorer les capacités des  porteurs de projets et acteurs déjà en activité. 

Ensuite, un dispositif de développement des petits projets et de positionnement sur une multitude de  composants de la chaîne de valeur non disponibles en fabrication locale et/ou  dont la faisabilité technique est abordable. Il en est de même pour les possibilités offertes par le développement de la mobilité électrique. 

Finalement, l'adoption d'une fiscalité incitative dédiée, la promotion du «Made in Morocco» et le renforcement des capacités des intervenants nationaux en termes de formation et de références locales pour conquérir de nouveaux marchés à l’étranger, surtout en Afrique.

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 09 Juin 2024

Casablanca-Settat : Plus de 104.000 candidats aux épreuves du baccalauréat

Mercredi 05 Juin 2024

Noor Midelt II et III : Mise en relation des soumissionnaires des projets et des entreprises marocaines

Vendredi 24 Mai 2024

Bank of Africa participe à la 2ème édition du Gitex Africa

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required