Economie Tout voir

Digitalisation  : La TPME, l’éternel  parent pauvre?

Digitalisation  :  La TPME, l’éternel  parent pauvre?

-Au Maroc, plus de 3 TPME sur 5 ne disposaient ni d’un site web ni d’une page sur les réseaux sociaux en 2019.

 

La dernière  note du haut-commissariat au Plan (HCP) portant sur la situation de l’intégration des TIC au niveau des entreprises marocaines, apporte un éclairage édifiant sur le grand retard accusé par les TPE en matière de digitalisation.

Il ressort des résultats de deux enquêtes réalisées par l’entité, spécialisée dans l’élaboration d’études prospectives que la part des entreprises qui disposaient de leur propre site Web n’a pas dépassé 31% en 2019. Et ce, contre 49% en Turquie, 70% en France et 89% en Allemagne.

«Ce retard de numérisation était encore plus important au niveau des entreprises de taille moyenne ou petite qui constituent 93% de l’ensemble des entreprises au Maroc. Plus de 3 TPME sur 5 ne disposaient ni d’un site Web ni d’une page sur les réseaux sociaux », expliquent les auteurs de la récente note.

La même source renseigne que l’usage du site web pour le développement commercial des entreprises a été également limité. Pour preuve, 4 entreprises sur 7 parmi les boites qui disposaient d’une page web en 2019 n’ont pas effectué des commandes ou des paiements en ligne à partir de leur page web. Ces chiffres confortent clairement la faible prise de conscience de l’atout du digital pour le développement commercial au niveau du tissu entrepreneurial. 
Les deux enquêtes citées plus haut renseignent également qu’au niveau de leur site Web, les entreprises étaient moins nombreuses à produire un contenu descriptif, spécifique à des clients réguliers ou aux besoins en emplois.

«La confection du site web se limitait principalement à la description de leur activité, notamment au niveau de l’industrie où 78% des entreprises l’utilisaient pour décrire leurs biens et services commercialisés ou pour lister les prix», révèle la récente documentation du HCP.

Au final, force est de constater qu’il existe pour les TPME marocaines, une grande marge de progression pour l’exploration des multiples opportunités offertes par le digital.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 21 Mars 2022

Chambre des représentants: Mezzour présente en commission les efforts de l'Exécutif pour soutenir les PME

Vendredi 28 Janvier 2022

Loi de Finances 2022 : Un budget pour les PME ?

Jeudi 20 Janvier 2022

Bilan des 100 jours du nouveau gouvernement: Les attentes de la Confédération Marocaine de TPE-PME

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required