Economie Tout voir

Hajoui : Le SGG prévoit des programmes ambitieux en 2022 pour une meilleure performance

Hajoui : Le SGG prévoit des programmes ambitieux en 2022 pour une meilleure performance

Le Secrétariat Général du Gouvernement (SGG) compte mettre en œuvre un ensemble de programmes ambitieux au cours de l'année 2022, dans le but d'améliorer davantage ses performances et ses prestations au service de l'ensemble du Gouvernement, a affirmé, vendredi à Rabat, Mohamed Hajoui, Secrétaire général du gouvernement.

Hajoui, qui intervenait devant la Commission de la justice, de la législation et des droits de l'Homme à la Chambre des représentants pour présenter le bilan de l'action du SGG à l'occasion de l'examen de son budget par la commission, a fait part de la détermination de son département à mettre en œuvre plusieurs programmes ambitieux dont l'objectif est de moderniser et développer les performances de travail ainsi que la qualification du personnel du SGG, tenant compte, particulièrement que certains de ces programmes avait été volontairement reportés au cours des dernières années, comme c’est le cas pour les autres départements, pour des raisons conjoncturelles nationales et internationales, indique le SGG dans un communiqué.

Dans ce contexte, Hajoui, a passé en revue les grandes lignes et perspectives du projet de budget et les principaux programmes et projets qu'il compte mettre en œuvre au cours des prochaines années en vue d'améliorer davantage les performances et les prestations du SGG au service de l'ensemble du gouvernement et des institutions nationales productrices de normes juridiques, relevant que ces programmes et projets peuvent être regroupés autour de trois grands axes.

S'agissant du premier axe qui a pour but de mieux légiférer et faciliter l'accès au droit, le responsable gouvernemental a souligné qu'afin d'assurer une meilleure législation, il est prévu de produire un guide général de procédures pour l'élaboration des textes législatifs et réglementaires, mettre en place un programme ambitieux de veille et d'intelligence juridiques appuyé par un système informatique spécifique, améliorer la diffusion et l'accès au droit notamment par la production numérique du Bulletin Officiel du Royaume et entamer la consolidation de textes législatifs et réglementaires prioritaires.

Le deuxième axe concerne l'accélération de la numérisation des services et la généralisation de l'utilisation des nouvelles technologies de l'informatique, et ce à travers la dématérialisation complète du traitement des textes législatifs et règlementaires grâce à un système informatique dénommé OPEN, le renforcement de la qualification du système d'information du SGG en assurant également la sécurité, la mise en place d’un système d'information pour la gestion efficace du département, la poursuite et l'accélération de la qualification et la modernisation de l'Imprimerie Officielle du Royaume en plus de la consolidation de la Commission Nationale des Commandes Publiques sur la base de son plan d'action stratégique, poursuit le communiqué.

Le 3ème axe, quant à lui, concerne la valorisation des ressources humaines et le renforcement de leurs capacités professionnelles, a-t-il fait savoir, notant que ces objectifs seront réalisés grâce à la mise en place d'un programme permanent de formation continue et de perfectionnement, particulièrement en ce qui concerne les techniques de la logistique, de la veille et de l'intelligence juridiques, de la consolidation, de l'étude d'impact, et de l'utilisation des outils et programmes informatiques.

"L'ensemble de ces programmes et projets, dont la réalisation s'étalera sur plusieurs années, a pour objectif global de contribuer à la qualité et à la sécurité du système juridique de notre pays", a précisé le Secrétaire général du gouvernement, ajoutant que ce système offre le cadre législatif et réglementaire le plus adéquat, et le plus favorable a davantage de progrès et de prospérité au Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

D'autre part, Hajoui a fait remarquer que la nouvelle législature coïncide avec une période particulière qui se distingue par le lancement d'importantes réformes structurelles et de grands chantiers, et plus que tout autre, par la décision royale historique de mettre en œuvre le nouveau modèle de développement économique et social du Royaume.

"Cela implique l'adoption des textes législatifs et réglementaires requis par ces grands chantiers sur la base des référentiels fondamentaux du Royaume" a-t-il ajouté, expliquant que ces dernières peuvent être résumés en 4 principaux domaines, à savoir la finalisation des textes prévus par la Constitution, l'encadrement des grandes options sociales de l'Etat, la résilience de l'économie nationale et la consolidation de ses infrastructures, ainsi que le renforcement du processus de modernisation de l'administration et de la bonne gouvernance.

Hajoui s'est également attardé sur les fondements distinctifs du système juridique national et les développements qu'il connaît, en affirmant l’importance de cette refonte des méthodes de travail du SGG, qui est devenue nécessaire, afin qu'il puisse mieux accompagner, du point de vue juridique, les profondes mutations sociales et les grands chantiers de développement économique que connaît le Royaume, ainsi que pour relever avec succès les défis juridiques et réglementaires que soulèvent les avancées et innovations scientifiques et technologiques sans précédents à l'échelon mondial, et leurs répercussions sur le plan national.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 03 Octobre 2022

Nizar Baraka lance les travaux d’extension du port de Jebha au profit de 300 pêcheurs et de leur famille

Dimanche 02 Octobre 2022

Feuille de route du tourisme: Des chiffres et des lettres

Samedi 01 Octobre 2022

Mohamed Joudar élu nouveau Secrétaire général de l'UC

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required