Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

L’OMS, en collaboration avec trois départements ministériels, donne le coup d’envoi d’un projet visant à combattre la résistance aux antimicrobiens

L’OMS, en collaboration avec trois départements ministériels, donne le coup d’envoi d’un projet visant à combattre la résistance aux antimicrobiens

Mercredi 23 Juin 2021 Par Laquotidienne


Le ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement  rural, des Eaux et Forêts (MAPMDREF), le ministère de l'Energie, des Mines et de l'Environnement (MEME) et le ministère de la Santé (MS) viennent de procéder au lancement du projet de «Soutien de  la mise en œuvre du Plan d’action national de lutte contre la résistance aux antimicrobiens à travers une approche One Health au Maroc», en collaboration avec l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

 

Formulé en 2019, ce projet d’1 million de dollars devrait opérer sur une période de 18 mois. Il a pour objectif d’améliorer les capacités du pays pour la conception et la mise en œuvre de cadres politiques, de plans et de programmes d'investissement liés à la résistance aux antimicrobiens, de développer les systèmes de génération, d'analyse et d'interprétation des données sur la résistance et la consommation des antimicrobiens, de renforcer les systèmes de biosécurité et de prévention et contrôle des infections (IPC);  et d’améliorer les capacités de sensibilisation, de changement de comportement et d'éducation en  rapport avec la résistance aux antimicrobiens (RAM). 

Ayant pour origine le Fond fiduciaire multipartenaire AMR (AMR MPTF) dont le Royaume du Maroc a été parmi les premiers pays à en bénéficier, ce projet vient en appui au Plan stratégique national (PAN) pour la prévention et le contrôle de la résistance aux antimicrobiens au Maroc. Ce PAN vise à mettre en place un dispositif de gouvernance au niveau national, à renforcer les connaissances à travers la surveillance et la recherche, à réduire l’incidence des infections grâce à la prévention et au contrôle, et enfin à optimiser l’usage des antibiotiques en médecine humaine et animale. 

Intervenant virtuellement lors de cette rencontre, Mohamed Sadiki, secrétaire général du Département de l’agriculture, représentant Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural, des Eaux et Forêts, et Khalid Ait Taleb en sa qualité de ministre de la Santé, se sont tous félicités de l’organisation de cet évènement, qui affirme l’importance qu’accorde le Royaume du Maroc à la surveillance, l’évaluation et l’analyse de la résistance aux antimicrobiens au niveau national. Ils réaffirment également l’engagement des ministères qu’ils représentent à mener ensemble une réflexion sur la formulation d’actions pour accompagner la mise en œuvre du Plan d'action national.

Étaient également présents à cette rencontre, Florence Rolle, représentante de la FAO au Maroc, Dr Rachid Bouguedour, représentant sous-régional pour l’Afrique du Nord de l’OIE, Dr Maryam Bigdeli, représentante de l’OMS au Maroc, ainsi qu’un nombre important d’acteurs institutionnels et de professionnels représentant les secteurs de l’agriculture, l’environnement et la santé. Ces acteurs ont affirmé être réjouis de l’opportunité de collaboration multisectorielle que ce projet représente.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Aziz Akhannouch OMS santé ministère de la Santé Actualités Marocaines Ministère de l'Energie, des Mines et de l'Environnement Antimicrobiens
Partage RéSEAUX SOCIAUX