Economie Tout voir

Gazoduc Maroc-Nigeria : Signature de MoU avec plusieurs pays africains

Gazoduc Maroc-Nigeria : Signature de MoU avec plusieurs pays africains

Une délégation de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) conduite par la Directrice générale, Amina Benkhadra, a eu des entretiens, vendredi à Abuja, avec le Directeur général de la Compagnie pétrolière nationale du Nigeria (NNPC) qui ont porté sur le projet de Gazoduc Nigeria-Maroc.

Lors de cette réunion, qui s’est déroulée en présence de l’ambassadeur de SM le Roi au Nigeria, Moha Ou Ali Tagma, les deux parties se sont félicitées du bon avancement du projet et ont réaffirmé leur volonté de poursuivre leur collaboration exemplaire pour la réalisation de ce projet structurant et intégrateur.

La Directrice générale de l’ONHYM a également pris part à la réunion du Steering Comité du Gazoduc, organisée par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest CEDEAO.

Au cours de cette réunion, Benkhadra, au nom de l’ONHYM, et Maalam Mele Kyari, Président Directeur General de la NNPC, ont procédé à la signature des Mémorandums d’entente (MoU) avec la Guinée, la Côte d’Ivoire, le Liberia et le Bénin dans le cadre de la réalisation du Gazoduc Maroc-Nigeria.

Ces mémorandums d’entente, à l’instar des MoUs signés avec la CEDEAO le 15 septembre 2022 et ceux signés avec la Mauritanie et le Sénégal, la Gambie, la Guinée Bissau, la Guinée, la Sierra Leone et le Ghana confirment l’engagement des Parties concernant la réalisation de ce projet stratégique qui, une fois achevé, fournira du gaz à l’ensemble des pays de l’Afrique de l’Ouest et permettra également une nouvelle voie d’exportation vers l’Europe.

Ce projet participera au développement de l’Afrique, à l’amélioration des conditions de vie des populations, à une plus grande intégration des économies de la sous-région et du continent africain et permettra également de donner à l’Afrique une nouvelle dimension économique, politique et stratégique.

Ce gazoduc longera la côte ouest-africaine depuis le Nigeria, en passant par le Bénin, le Togo, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Liberia, la Sierra Leone, la Guinée, la Guinée Bissau, la Gambie, le Sénégal et la Mauritanie jusqu’au Maroc, et sera connecté au Gazoduc Maghreb Europe et au réseau gazier européen.

Le Gazoduc Nigeria-Maroc permettra aussi d’alimenter en gaz le Niger, le Burkina Faso et le Mali.

Les MoU signés avec tous les pays membres de la CEDEAO et avec la Mauritanie sont également destinés à fusionner le projet de Gazoduc Nigeria-Maroc avec les projets des Gazoducs devant desservir les pays membres de la Communauté.

Au cours de cette réunion, les participants ont également examiné les modalités et arrangements d’ordre juridique, financier et institutionnels concernant le projet.

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 12 Juillet 2024

Les 100 figures africaines de l’année : Deux Marocains font honneur à leur pays

Vendredi 12 Juillet 2024

Croissance : Quid de la transformation économique ?

Jeudi 11 Juillet 2024

Journée mondiale de la population: Le HCP revient sur les principaux objectifs du RGPH 2024

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required