Economie Tout voir

Nouveau modèle de développement : L’Asmex présente ses propositions à la Commission

Nouveau modèle de développement : L’Asmex présente ses propositions à la Commission

 

L’ASMEX a rencontré les membres de la Commission pour le nouveau modèle de développement le 26 février 2020. 


L’Association propose une batterie de mesures afin de faire de l’export une locomotive de l’économie nationale et appelle à l’adoption d’une véritable politique d’exportation à moyen et long termes 



«Cette rencontre vient réaffirmer l’engagement de l’ASMEX et son adhésion au nouveau modèle de développement prôné par Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l’Assiste, qui vise à asseoir une vision à long terme pour le bien-être de la population marocaine», a déclaré Hassan Sentissi El Idrissi, président de l’ASMEX, à l’issue de cette rencontre. 


D’emblée, les membres de l’ASMEX ont dressé un état des lieux des facteurs qui freinent l’entreprenariat en général et ont rappelé la nécessité et l’urgence d’introduire ou réintroduire tous les facteurs de confiance et de sécurisation de l’acte d’investir et d’entreprendre.


Pour ce qui est des exportations, et partant du constat que le Maroc ne s’est jamais doté d’une stratégie pour le développement et la promotion des exportations, l’Asmex se mobilise aujourd’hui et souhaite saisir cette opportunité de refonte du modèle de développement économique pour donner, et à l’instar des pays concurrents et des success stories, la place qu’il faut à l’exportation. 


S’adressant au président et aux membres de la Commission, Sentissi Idrissi a souligné que «l’ASMEX considère l’export comme un moteur essentiel de croissance et d’accélération de la transformation économique.

Il devrait être désormais refondé pour être un acte naturel qui reflète l’émanation de la compétitivité réelle de notre économie et non pas un acte marginal de la décision publique construit pour des secteurs ciblés en marge de négociations hors du modèle de compétitivité».

En effet, pour l’ASMEX, la faiblesse du positionnement du Maroc sur le marché mondial est le résultat direct de la démultiplication non coordonnée des acteurs de décision publique ou privé, de stratégies sectorielles non convergentes avec l’absence d’un leadership politique transverse fort et stable.

Pour y remédier, l’ASMEX appelle ainsi à l’adoption d’une véritable politique d’exportation à moyen et long termes avec un dispositif adapté, cohérent, dynamique, harmonisé et volontariste pour l’accompagnement des entreprises.

L’impact sur l’économie nationale, l’investissement, la création d’emplois et l’entreprenariat sera ainsi illimité.

Pour améliorer la compétitivité des exportations marocaines dans le cadre du nouveau modèle de développement économique, l’ASMEX estime que la problématique doit être perçue selon le baromètre de l’économie mondiale avec ses différents aspects sociaux, réglementaires, de fiscalité et de coût des intrants.

A cet effet, la délégation a présenté une série de mesures et de propositions liées aux enjeux majeurs pour le secteur, à savoir emploi, financement, fiscalité, normalisation, formation, réglementation et procédures, logistique, gouvernance...

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 27 Juin 2022

Mobilisation de 2,6 MMDH pour la réhabilitation des établissements scolaires en 2022

Vendredi 10 Juin 2022

Baccalauréat 2022 : Le nombre des candidats en hausse de 8%

Vendredi 03 Juin 2022

Cahiers et livres scolaires : Benmoussa interpellé sur la hausse des prix

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required