Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Camps de Tindouf : Corruption et détournements à grande échelle

Camps de Tindouf : Corruption et détournements à grande échelle

Mardi 01 Novembre 2016 Par Laquotidienne

tindouf

 

L'Algérie œuvre à amplifier le nombre des personnes séquestrées dans les camps de Tindouf afin d'obtenir davantage d'aides humanitaires qui sont détournées de manière systématique et à grande échelle.C'est ce qu'indique le journal panaméen La Estrella, dans son numéro du weekend, précisant que l'Algérie a informé le haut-commissariat aux Réfugiés (HCR) que le nombre des séquestrés dans les camps de Tindouf "a atteint 160.000 personnes, mais l'opération de recensement via les satellites a démontré que le nombre réel est largement en deçà de ce chiffre". L'amplification du nombre des séquestrés a pour visée d'obtenir plus d'aides humanitaires internationales. Ce commerce est entretenu par de hauts fonctionnaires algériens, en collaboration avec les dirigeants du polisario, souligne La Estrella.
L'ambassadeur du Maroc auprès des Nations Unies à New York, Omar Hilale, avait défié, devant la 4ème Commission de l’Assemblée générale de l'ONU, l’Algérie de contester le chiffre de 30.000 personnes vivant dans les camps de Tindouf et ce, en acceptant leur enregistrement et leur recensement.
Plusieurs organismes d'audit relevant de l'Union Européenne avaient recommandé la réduction des aides internationales destinées aux camps en raison de la corruption et de leur détournement à grande échelle. Le Parlement européen a rejeté, il y a quelques mois, une motion pour instituer une nouvelle aide après avoir découvert que ces aides sont écoulées sur les marchés en Algérie, au Mali et en Mauritanie.■

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles