Politique Tout voir

Ces expatriés au Maroc qui votent extrême droite

Ces expatriés au Maroc qui votent extrême droite

Ce n’est pas un fait nouveau, certes, mais ces dix dernières années, les clivages identitaires et communautaires se sont exacerbés à tel point qu’une majorité des Français vivant au Maroc vote pour le parti de Marine Le Pen. Lors des dernières législatives anticipées, les données chiffrées ont montré que c’est le même son de cloche que lors des élections européennes. 

 

Abdelhak Najib

 

De nombreux Français établis au Maroc ont voté pour le RN, notamment à Marrakech et Agadir. Il faut dire qu’ils ne sont pas les seuls, même des musulmans de France ont voté pour le Rassemblement national, comme l’a révélé le recteur de la Grande mosquée de Paris, Chems-Eddine Hafiz. Pour les dernières législatives anticipées, la liste conduite par Jordan Bardella, président du Rassemblement national (RN), a fait de bons scores au Maroc, mais aussi en Algérie et en Tunisie, où l’extrême droite a récolté 9,59% pour la liste de Jordan Bardella et 5,54% pour celle de Marion Maréchal Le Pen. Sans parler des autres pays africains, au Mali, au Sénégal, au Gabon et ailleurs où l’extrême droite est arrivée en tête. Sachant que la plus importante communauté française du Maghreb est celle établie au Maroc, ce sont plus de 40.000 inscrits dans les six consulats de France du royaume, à savoir Casablanca, Rabat, Marrakech, Agadir, Fès et Tanger. 

Plus concrètement et à titre d’exemple, Jordan Berdella a remporté le vote à Agadir, avec 208 voix. D’ailleurs, la ville balnéaire, très prisée par les retraités français, consacre cette tradition de vote extrême droite, puisque le parti de Le Pen a réalisé ses meilleurs chiffres au Maroc avec 223 voix pour Jordan Bardella et 156 pour Marion Maréchal Le Pen, soit 379 voix. La liste des Républicains conduite par François-Xavier Bellamy n’a récolté que 125 votes à Agadir. À Marrakech, les chiffres sont presque identiques et révèlent à quel degré, une partie des Français résidant dans la ville sont ancrés dans leur idéologie et leurs préjugés anti-islam et anti-arabe partageant ainsi les fondements du parti de Le Pen. Ce dernier qui milite pour sauver la France des immigrés, pour nettoyer l’Hexagone des Arabes, des Africains et des autres minorités étrangères essayant de survivre en France, dans un climat social, il faut le souligner, à la fois xénophobe et raciste stigmatisant les étrangers en les accusant de presque tous les maux qui frappent la France.  

Dans ce paysage idéologique délétère à plus d’un égard, une partie des Français vivant au Maroc ont des idées indécrottables. Ils profitent du soleil du Maroc, d’un niveau de vie excellent à tous les niveaux, avec des privilèges pour certains, possédant des demeures avec personnel local, qui leur rend de fiers services, avec un voisinage respectueux de la diversité et des différences, témoignant estime et respect aux étrangers dans un pays de tolérance et de grande hospitalité. Pourtant, ces mêmes Français qui se baladent à Jamaa El Fna, dans les médinas du Maroc, tout sourire et heureux de mener la belle vie loin des tracas de la France votent extrême droite pour mettre les étrangers de France en dehors de l’Hexagone. Édifiant comme comportement humain, dans un monde de plus absurde faisant le lit à toutes les aberrations inhumaines.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 23 Juillet 2024

Genève : Le Maroc défend l'élargissement de l'accès à l'énergie nucléaire pacifique

Lundi 22 Juillet 2024

Crise politique sans précédent dans l’Hexagone : La France sans gouvernail

Lundi 22 Juillet 2024

Espagne : Pedro Sánchez convoqué le 30 juillet dans l'enquête visant son épouse

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required