Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Institut Pasteur du Maroc : Les souches du SARS COV2 circulant au Maroc n’ont pas connu de transformations génétiques majeures

Institut Pasteur du Maroc : Les souches du SARS COV2 circulant au Maroc n’ont pas connu de transformations génétiques majeures

Jeudi 11 Juin 2020 Par Laquotidienne


L’institut Pasteur du Maroc a, en partenariat avec son homologue de Paris, lancé une étude sur le séquençage du génome de 20 souches du virus SARS COV2.
 

Pour mener cette étude, 8 souches du génome Sars COV2 ont été prélevées chez les malades Covid-19 arrivés au Maroc entre le 3 et le 20 mars. 

Douze souches ont été prélevées parmi des contaminés au niveau local entre le 20 mars et le 21 avril 2020. 

Toutes ces souches prélevées au Maroc ont été comparées avec le génome 2722 existant dans la plateforme internationale de données scientifiques GISAID. 

L’objectif était d’évaluer les liens génétiques existants entre les virus et de d’étudier la diversité génétique des souches qui circulent au Maroc. 

Les résultats de ces analyses ont été publiés dans la même plateforme du GISAID le 5 juin 2020.

Cette étude a révélé que les caractéristiques génétiques des 8 souches de SARS COV2 prélevés sur les individus qui sont entrés au Maroc ont un séquençage génétique homogènes comparé aux souches qui ont circulé dans certains pays européens comme la France et l’Italie. 

L’étude a révélé également que toutes les souches de SARS COV2 appartiennent au même groupe, à quelques nuances près. 

Cela veut dire que les souches circulant au Maroc n’ont pas connu de transformations génétiques majeures depuis l’apparition de la pandémie dans le pays.

Toutefois, il faut préciser que ces résultats restent préliminaires et nécessitent une observation prolongée pour détecter d’éventuelles transformations génétiques et faire une étude approfondie du coronavirus afin de comprendre l’effet de ces transformations sur la dangerosité du virus et sa façon de se propager.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
coronavirus
Partage RéSEAUX SOCIAUX