Plus d'infos Tout voir

Rentrée scolaire : Un petit tour et puis s'en va

Rentrée scolaire : Un petit tour et puis s'en va


Une fin de week-end et veille de rentrée scolaire pas comme les autres. Les parents d'élèves, professeurs et élèves ne vont jamais l'oublier. 

 

Dimanche soir, la plupart des enfants se sont endormis avec les images d'une rentrée exceptionnelle, songeant au cartable garni de fournitures pas comme les autres (masques, gel hydroalcoolique, mouchoir jetable…), et les échos des dernières consignes parentales résonnant dans leurs oreilles avant de sombrer dans les bras de Morphée.

«Ne t'approche pas trop  de tes camarades de classe». «Ne les embrasse pas». «Prends soin de ton masque». «Ne touche pas ta bouche, ni tes yeux». «Evite les rassemblements dans la cour de récréation».

Bref, respecter les règles d'hygiène tant répétées par les autorités durant des semaines et des mois. 

Au même moment, les parents, eux, défilaient les images de l'embouteillage d'un lendemain, premier jour d’une rentrée scolaire où toutes les normes d’une vie quotidienne «normale» sont tronquées.

Leur crainte de déposer leurs progénitures dans des lieux désertés pendant des mois à cause de la pandémie de la Covid-19, contrastait avec la nécessité de les envoyer à l’école, surtout pour les parents sans domestiques.

Cela contrastait aussi fortement avec l’enthousiasme de leurs enfants, contents de retrouver leurs camarades et de découvrir les visages des nouveaux professeurs.

Mais tout ne va pas se passer comme prévu. La covid-19 a chamboulé tous les plans.

Car, pendant que tout ce beau monde était en plein préparatifs, des décisions brusques et inattendues ont été prises par les autorités dimanche soir.

Pendant que tombaient les communiqués, s’envolaient les espoirs d’une rentrée scolaire presque «normale».

Avant le coup de grâce : outre de nouvelles mesures restrictives, les écoles de plusieurs provinces du Royaume resteront fermées ce lundi 7 septembre à cause de la recrudescence des cas de contamination.

Les préparatifs méticuleux, les consignes de sécurité, les cartables bien préparés,… tout tombe à l’eau, sur fond de nombreuses interrogations.

Pire encore, tous les parents n’étaient pas au courant de cette décision tardive.

Car, lundi matin, quelques parents ont pris le chemin de l'école comme si de rien n'était, pour se retrouver face à des responsables qui les informent, à leur grand désarroi, que leur établissement reste fermé pendant au moins 14 jours.

Mais quand est-ce que l'école a ouvert pour fermer, s'interrogent, ironiquement, certains parents ?

Il faut rappeler que le gouvernement a communiqué via tous les médias grand public pour informer les citoyens de cette décision et les raisons qui la sous-tendent.

Sauf que l’information est sortie tardivement, avec parfois certaines incohérences qui ont entretenu le flou auprès de l’opinion publique.

Cours à distance pour tous ou cours en présentiel ?

Car jusqu'à dimanche fin d’après-midi, les messages officiels laissaient entendre des cours en présentiel pour 80% des élèves, ceux dont notamment les parents avaient fait le choix d'envoyer leurs enfants à l'école. 

Aujourd’hui, nombre de questions se posent. Les parents disposent-ils des outils nécessaires pour assurer à leurs enfants les cours à distance ? Comment vont s’organiser les ménages qui n’ont pas de domestiques et où les deux parents travaillent ?

Comment vont faire les établissements scolaires qui s’étaient déjà organisés pour assurer des cours en présentiel ? Comment vont-ils réaménager leurs programmes pour l'appliquer à 1.000.000 d'élèves contraints de rester chez eux et qui ne disposent pas du moindre détail sur le déroulé des programmes, encore moins sur leur emploi du temps ?

Pire qu’un casse-tête chinois.

Comme dirait l’autre, l’homme propose, les autorités disposent. Ou plutôt le coronavirus (sic !).

 

Fatima Ouriaghli

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 24 Septembre 2022

LafargeHolcim Maroc : 14.000 élèves riverains bénéficiaires de l’opération «Rentrée scolaire»

Mardi 06 Septembre 2022

Rentrée scolaire 2022-2023 : Création de 169 nouveaux établissements

Lundi 05 Septembre 2022

Rentrée scolaire 2022-2023 : C’est cher payé !

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required