Société Tout voir

Benmoussa : «Il faut plus de 7% d’augmentation annuelle du budget général de l’État dédié à l’éducation»

Benmoussa : «Il faut plus de 7% d’augmentation annuelle du budget général de l’État dédié à l’éducation»

• L’ambition de la feuille de route est de transformer en profondeur le système éducatif national en marquant une rupture dans le mode de mise en œuvre de la réforme. 

• 12 engagements concrets et mesurables pour produire un changement sur le terrain et atteindre les objectifs stratégiques tracés. 

• Sécurisation des ressources financières avec plus de 7% d’augmentation annuelle du budget général de l’État dédié à l’éducation et 20.000 recrutements par an dont 18.000 enseignants.

Le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, a présenté lors d’une conférence de presse tenue jeudi 10 novembre 2022 à Rabat, la nouvelle feuille de route (FDR) du département pour la période 2022-2023. 

Ladite feuille de route a pour cadre le référentiel stratégique dessiné par la Constitution, la loi-cadre relative au système d’éducation, de formation et de recherche scientifique, le nouveau modèle de développement, et le programme gouvernemental. 

Pour Chakib Benmoussa, cette nouvelle feuille de route «porte l’ambition de transformer en profondeur le système éducatif national et rebâtir la confiance des citoyens en l’école publique, en marquant une rupture dans le mode de mise en œuvre de la réforme». 

Pour une amélioration effective de la qualité de l’école publique, il s’agit selon le ministre de passer d’une réforme axée sur les moyens et les procédures, à une réforme axée sur l’impact au sein des classes en mettant au cœur de toute l’action l’intérêt de l’élève. «Cette feuille de route, co-construite avec plus de 100.000 parties prenantes et citoyens lors des concertations nationales tenues en mai dernier, est élaborée de manière à reconnecter la politique éducative avec la réalité des établissements et des classes en évaluant systématiquement l’impact de chaque action éducative», a-t-il affirmé.  

La nouvelle FDR met l’accent sur trois objectifs stratégiques à l’horizon 2026 pour assurer l’avenir des élèves consacrant la maîtrise des compétences fondamentales, l’épanouissement et le civisme grâce à l’accès aux activités parascolaires et la réduction de la déperdition scolaire, et cela à travers 12 engagements concrets qui sont déclinés en actions précises. 

Le département de Chakib Benmoussa ambitionne d’ici la fin de son mandant de doubler le taux des élèves du primaire maîtrisant les compétences fondamentales, doubler le taux d’élèves bénéficiant d’activités parascolaires ainsi que réduire la déperdition scolaire d’un tiers. 

Le ministre a souligné par ailleurs que l’atteinte des objectifs stratégiques «nécessite une approche systémique agissant sur les trois composantes fondamentales du système éducatif : l’élève, l’enseignant et l’établissement». 

Les 12 engagements visent, d’après lui, à permettre aux élèves d’être épanouis, de maîtriser les compétences fondamentales et d’achever leur scolarité obligatoire, d’avoir des enseignants valorisés et performants, pleinement engagés pour la réussite des élèves et de disposer d’établissements offrant un cadre accueillant et sécurisant, avec un esprit de coopération entre l’ensemble des acteurs.

Pour une réalisation effective desdits engagements, le ministre a jugé nécessaire la combinaison entre trois conditions de réussite : Une nouvelle gouvernance adaptée à la conduite du changement, l’ouverture du système éducatif sur ses partenaires et leur plus grande implication, et des ressources financières supplémentaires conséquentes mobilisées par l’État, avec plus de 7% d’augmentation annuelle du budget général de l’État dédié à l’éducation et 20.000 recrutements par an dont 18.000 enseignants.

 

M. B. 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 14 Janvier 2023

Statut unifié des enseignants : Accord entre le gouvernement et les syndicats de l'enseignement

Vendredi 30 Decembre 2022

Protection des données : Le ministère de l’Education et la CNDP signent une convention d'adhésion au programme "DATA TIKA"

Lundi 14 Novembre 2022

Le Roi nomme Habib El Malki président du Conseil Supérieur de l'Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required