Société Tout voir

Insertion professionnelle des lauréats de l’enseignement supérieur: Les résultats de l'enquête du CSEFRS dévoilés

Insertion professionnelle des lauréats de l’enseignement supérieur: Les résultats de l'enquête du CSEFRS dévoilés

L’Instance Nationale d’Évaluation auprès du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (INE-CSEFRS), a organisé, le mercredi 27 octobre 2021, un atelier à distance durant lequel les résultats de l’évaluation « Insertion professionnelle des lauréats de l’enseignement supérieur » ont été présentés et partagés avec les différents acteurs de l’enseignement supérieur. 

L’inadéquation du système d’éducation et de formation vis-à-vis des besoins des entreprises et du marché, est souvent avancée comme la raison principale expliquant le chômage des diplômés.

La particularité de la présente évaluation est qu’elle ne se contente pas d’adopter une signification unilatérale de la formule adéquation formation-emploi qui situe la problématique au niveau du déficit de formation, mais tente aussi de s’interroger sur les trajectoires des lauréats, sur leur formation et sur la capacité du marché de l’emploi.

Cette évaluation est la première qui retrace les trajectoires des diplômés pendant 45 mois après l’obtention du diplôme. Elle répond à un manque criant de dispositifs d’évaluation du rendement externe du système de l’enseignement supérieur et le devenir des lauréats.

Elle se veut un dispositif offrant des données et des analyses fiables sur la situation des diplômés, en faveur d’une meilleure visibilité des articulations formation-emploi qui constitue un des grands défis du secteur de l’enseignement supérieur et une préoccupation pour le développement du capital humain.

Elle contribue également à la mise en place d’un outil d’aide à la décision et au pilotage, au profit des décideurs au niveau national.

La portée nationale de cette enquête et sa réalisation présentent deux avantages principaux. Le premier est, que l’enquête nationale permet de renseigner sur la relation formation-emploi et d’identifier le rôle des facteurs macro-économiques, sociaux et individuels dans la détermination de l'emploi des diplômés.

Le second avantage réside dans le fait que cette enquête nationale permet également de répondre à des questions pertinentes en relation avec l’employabilité des jeunes diplômés et de comprendre, de manière concrète, pourquoi les jeunes diplômés n’entrent

pas dans la vie active dans les mêmes conditions, et que certains connaissent davantage de précarité que d’autres.

S’inscrivant dans le cadre de la mission évaluative de l’INE-CSEFRS, cette enquête examine, données à l’appui, le devenir professionnel des diplômés (promotion 2014, enquêtés en 2018) et leurs trajectoires quatre années après l’obtention de leur diplôme. Elle renseigne ainsi sur les grands déterminants de l’insertion en examinant le contexte de l’offre d’emploi, l’effet des types d’établissement ainsi que les forces et faiblesses des formations par rapport à l’insertion.

Ceci laisse envisager des remédiations et des réformes nécessaires au niveau de la qualification des jeunes candidats à l’entrée dans la vie professionnelle.

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 04 Decembre 2021

Casablanca: Mise en échec d’une tentative de trafic international de drogue

Samedi 04 Decembre 2021

Création du «Cercle d’amitié Maroc-Israël»

Vendredi 03 Decembre 2021

Enseignement: La majorité des professeurs ne respecte pas la durée de travail exigée

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required