Société Tout voir

Seulement 1,8% de personnes à besoins spécifiques ont un niveau d’études supérieures

Seulement 1,8% de personnes à besoins spécifiques ont un niveau d’études supérieures

Le ministère de la Solidarité, de l'Insertion sociale et de la Famille, le ministère de la Santé et de la Protection sociale, et le ministère de l'Industrie et du Commerce ont organisé mardi 19 décembre, à Salé, un colloque national sur l'intégration des personnes handicapées dans le secteur privé, sous le thème «Tous pour l'inclusion des personnes en situation du handicap». 

Cette rencontre coïncide avec la célébration de la Journée internationale des personnes en situation de handicap qui constitue une occasion de sensibilisation à l'importance de protéger et de promouvoir leurs droits, de leur garantir les conditions d'une vie digne, et faciliter leur participation au développement de notre pays.

L'organisation de cet événement d’envergure a pour but de renforcer les liens de coopération et de coordination entre les différents acteurs concernés par les questions sociales en général et le champ du handicap en particulier, tout en mettant l'accent notamment sur la valeur ajoutée du secteur privé. 

A cette occasion, le ministre Khalid Ait Taleb a affirmé que «la Constitution de 2011 consacre le principe de l’égalité entre tous les citoyens marocains en termes d’accès à leurs droits fondamentaux et a prévenu contre toutes formes de discrimination pouvant porter atteinte à la dignité d’une personne. Il est donc de notre devoir tous de veiller à ce que les personnes en situation de handicap puissent jouir de leur droit à la protection sociale, la couverture sanitaire mais aussi et, surtout, leur intégration dans la société et leur insertion socio-professionnelle». 

De son côté, Ryad Mezzour a insisté sur l’importance de garantir l’indépendance et l’autonomie économiques de cette frange de la société. «Il est primordial de renforcer les compétences de ces personnes tout en prenant en considération les spécificités les caractérisant. Ils constituent une valeur ajoutée pour nos entreprises puisqu’ils se distinguent par leur manière de voir les choses et apportent des richesses diverses et variées. Il faudrait donc fournir plus d’efforts pour les pousser à se dépasser et leur permettre d’exploiter pleinement leur potentiel dans un environnement qui tient compte de leurs particularités». 

Ce colloque a été l’occasion de mobiliser de nouvelles entreprises partenaires autour de cette cause et mettre en avant le rôle et la contribution des entreprises privées, et notamment des grandes entreprises à l'intégration des personnes en situation de handicap. Et ce, à travers diverses solutions aux problèmes liés à leur intégration, qu'il s'agisse de l'aspect financier ou de transport. Il a également été question d'examiner les moyens de mettre en œuvre la politique gouvernementale pour la promotion des pleins droits des personnes handicapées et d'améliorer leur accès à la protection, et assurer l'accès à leur droit à la santé.

Mia Lahlou Filali, membre du Conseil d’administration de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), a mis l’accent sur les entraves empêchant le Royaume de construire un modèle marocain à la hauteur des aspirations des personnes en situation de handicap. «il existe tout d’abord un gap entre le niveau d’instruction et la formation de ces personnes. Bien que l’éducation soit pour tous un droit constitutionnel, des études ont révélé que près de 20% ont un niveau d’instruction primaire, 9,5% un niveau secondaire et seulement 1,8% ont atteint un niveau supérieur». 

Et de poursuivre : «On constate également l’absence totale d’accompagnement, d’encadrement et de formation des entreprises par les pouvoirs publics. Aussi, l’absence de mesures incitatives pour le secteur privé susceptibles de favoriser son intérêt et son engagement pour l’emploi et le développement professionnel des personnes en situation de handicap». 

Il est à noter que plusieurs conventions ont été signées entre les trois ministères et des entreprises relevant du secteur privé dans le but de créer des opportunités pour les personnes à besoins spécifiques et favoriser leur insertion socioprofessionnelle.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 26 Fevrier 2024

Ait Taleb tient une réunion avec les centrales syndicales nationales des pharmaciens

Mercredi 21 Fevrier 2024

Aéronautique : Le groupe espagnol Aciturri s'implante à Casablanca

Vendredi 16 Fevrier 2024

Aéronautique : Inauguration d’une unité de production dédiée aux nacelles à Casablanca

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required