International Tout voir

Hamas-Israël: le point sur la situation samedi à 18H00

Hamas-Israël: le point sur la situation samedi à 18H00

Près de 270 morts depuis l'offensive surprise du Hamas contre Israël

Israël et le Hamas sont en guerre après le déclenchement samedi au petit matin d'une offensive militaire surprise et spectaculaire du Hamas, qui a tiré des milliers de roquettes, infiltré des combattants en territoire israélien et capturé un nombre indéterminé d'Israéliens.


Cette éruption de violence a déjà fait 70 morts côté israélien, selon le Magen David Adom, l'équivalent israélien de la Croix-Rouge, et 198 morts côté palestinien, selon le ministère de la Santé du Hamas. 


Il s'agit de l'escalade la plus meurtrière depuis la guerre de 11 jours de mai 2021 entre le Hamas et l'armée israélienne.

"Il ne s'agit pas d'une simple opération ou d'un cycle de violence, mais bien d'une guerre (...) et nous la gagnerons", a déclaré le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu.

"Nous sommes sur le point de remporter une grande victoire", a de son côté affirmé Ismaïl Haniyeh, le chef du Hamas.

Profitant de l'effet de surprise, des combattants du Hamas à bords de véhicules, de bateaux et même de parapentes motorisés se sont joués de l'imposante barrière de sécurité érigée par Israël autour de la bande de Gaza, attaquant des positions militaires ou des civils en pleine rue.


Dans un message audio diffusé par la télévision du Hamas, le commandant des brigades Al-Qassam, Mohammad Deif, a annoncé avoir déclenché l'opération "déluge d'Al-Aqsa" contre Israël et avoir tiré plus de "5.000 roquettes" en tout. "Nous avons décidé de mettre fin à tous les crimes de l'occupation", a-t-il ajouté.

En riposte, l'armée israélienne a déclenché l'opération "Sabres d'acier", et, vers 11H00 (08h00 GMT), elle avait annoncé mener ses premières frappes aériennes sur Gaza en représailles.

"Des dizaines d'avions de chasse sont actuellement en train de frapper des cibles de l'organisation terroriste Hamas dans la bande de Gaza", avait-elle indiqué.

En milieu de matinée, le lieutenant-colonel Richard Hecht, porte-parole de l'armée israélienne, a annoncé que les troupes sont engagées dans des combats au sol en territoire israélien en "plusieurs endroits autour de la bande de Gaza" contre des combattants infiltrés qualifiés de "terroristes".

Samedi soir, des frappes aériennes israéliennes ont détruit les trois immeubles de la "tour Palestine" à Gaza. 

En Cisjordanie occupée, deux Palestiniens ont été tués, à Ramallah et à Jéricho, et une cinquantaine d'autres blessés lors d'affrontements avec les forces israéliennes et des colons, ont indiqué le ministère palestinien de la Santé et le Croissant-Rouge.

Le général israélien Rassan Alian, à la tête du COGAT, l'organe du ministère de la Défense supervisant les activités civiles dans les Territoires palestiniens, a affirmé que le Hamas avait "ouvert les portes de l'enfer" et qu'il en "paierait les conséquences".


L'ONU a annoncé avoir convoqué une réunion d'urgence du Conseil de sécurité sur le Moyen-Orient dimanche.

Le patron de l'ONU Antonio Guterres a exhorté la communauté internationale à des "efforts diplomatiques pour éviter un élargissement de la conflagration" entre Israël et le Hamas.

Le président américain Joe Biden, qui s'est entretenu avec Benjamin Netanyahu, "met en garde tout acteur hostile à Israël qui chercherait à profiter de la situation", selon un communiqué de la Maison Blanche.

Il a affirmé que les Etats-Unis "sont prêts à offrir toute l'assistance appropriée pour soutenir le gouvernement et le peuple d'Israël".

L'UE et plusieurs capitales européennes ont également "fermement condamné" les attaques.
 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 21 Juin 2024

L'Arménie reconnaît l'Etat de Palestine

Mardi 18 Juin 2024

Gaza : Un nouveau bilan de 37.372 morts

Dimanche 16 Juin 2024

Gaza, un peuple sans fête

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required