International Tout voir

L'Inde n'envisage pas dans l'immédiat de lever l'interdiction d'exporter du blé

L'Inde n'envisage pas dans l'immédiat de lever l'interdiction d'exporter du blé

L'Inde n'envisage pas dans l'immédiat de lever l'embargo sur les exportations de blé, mais poursuivra les accords conclus directement avec les gouvernements, a déclaré le ministre indien du Commerce, Piyush Goyal. 

Le deuxième producteur mondial de blé a interdit les ventes privées de céréales à l'étranger le 14 mai après qu'une vague de chaleur torride a réduit la production et que les prix intérieurs ont atteint un niveau record.

Les prix mondiaux du blé ont bondi après la décision de l'Inde. "Actuellement, il y a de l'instabilité dans le monde. Une levée de l'interdiction n'aiderait que les marchés noirs et les spéculateurs. Cela n'aidera pas non plus les pays vraiment vulnérables et nécessiteux", a déclaré Goyal dans une déclaration à la presse en marge du Forum économique mondial de Davos.

De nombreux pays importateurs de blé, y compris des membres du G7, ont demandé à l'Inde de reconsidérer sa décision d'interdire les ventes de blé à l'étranger.

Goyal a également déclaré qu'il avait été en contact avec l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et le Fonds monétaire international (FMI) pour expliquer les raisons de l'interdiction d'exportation de blé de l'Inde.

Le gouvernement indien avait précisé que les conditions climatiques allaient entraîner, pour la première fois en six ans, une baisse de la récolte de blé, à 106 millions de tonnes soit 5 % de moins par rapport à 2021.

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 08 Decembre 2022

Accompagnement des exportateurs : L’ASMEX dresse son bilan 2020-2021

Vendredi 18 Novembre 2022

Un rapport américain met en avant le potentiel du secteur fruitier au Maroc

Lundi 14 Novembre 2022

Exportations : Royal Air Maroc et l’ASMEX consolident leur partenariat

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required