International Tout voir

Netanyahou le pyromane

Netanyahou le pyromane

Le Premier ministre israélien est actuellement le chef d’orchestre d’un jeu perfide qui menace de plonger toute la région du Moyen – Orient dans un abîme de violence. En éliminant de manière ciblée des leaders du Hezbollah, Benjamin Netanyahou essaie d’allumer la mèche d'une poudrière régionale, avec des conséquences potentiellement dévastatrices.

Tel un pyromane dans une forêt sèche, il semble délibérément chercher à embraser la région, en voulant ouvrir cet autre front que toute la communauté internationale redoute. Car les récentes attaques contre des chefs du Hezbollah s'inscrivent dans une série d'actions provocatrices, mettant en danger la stabilité fragile du Moyen-Orient.

Cette stratégie dangereuse menace la vie de toute une population prise au piège d'une géopolitique complexe et imprévisible. Mais derrière cette danse du ventre de Netanyahou autour d’une poudrière et allumette à la main, se cache une réalité sinistre.

Embourbé dans des affaires de corruption et très impopulaire en Israël à cause de la gestion des otages israéliens détenus par le Hamas, il voit dans cette escalade un moyen de détourner l'attention de ses propres turpitudes. Mais surtout, un moyen de préserver encore l’immunité que lui confère son statut et qui l’empêche d’aller éventuellement grossir le rang des prisonniers dans les geôles israéliennes. Les calculs politiques mesquins de Netanyahou ne doivent cependant pas dicter le destin de toute une région.

Laquelle, si elle bascule dans la violence, verra des millions de civils contraints à l’exode, des milliers d’innocents tués, sur fond d’une nouvelle crise humanitaire sans précédent dans un Liban déjà fortement laminé par la crise économique.

Faire de Beyrouth un autre Gaza, c’est l’idée insidieuse qui trotte dans la tête du Premier ministre israélien. Et comme il a eu un blanc seing pour tuer des milliers de femmes, de jeunes et d’enfants palestiniens à Gaza, il en aura un autre pour faire pareil au Liban. Parce qu’en face, il y a une communauté internationale qui courbe l’échine et qui fait preuve d’une faiblesse outrancière. Forcément, les mêmes causes produiront les mêmes effets.

 

Par D.W

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 28 Fevrier 2024

Gaza : Un nouveau bilan fait état de 29.954 morts

Mardi 27 Fevrier 2024

Le Maroc appelle à l’arrêt immédiat de la guerre israélienne sur Gaza

Mardi 27 Fevrier 2024

DARI dément catégoriquement avoir conclu un accord avec une société israélienne

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required