Economie Tout voir

L’inflation dans la zone OCDE recule en mai

L’inflation dans la zone OCDE recule en mai

L'inflation en glissement annuel dans la zone OCDE, mesurée par l’indice des prix à la consommation (IPC), a chuté pour s’établir à 6,5% en mai 2023, après 7,4% en avril 2023, atteignant son plus bas niveau depuis décembre 2021, a annoncé, mardi, l’organisation de coopération et de développement économiques.

Entre avril et mai 2023, l’inflation a diminué dans tous les pays de l’OCDE, à l’exception des Pays-Bas, de la Norvège et du Royaume-Uni, précise un communiqué de l’organisation basée à Paris. Parmi les pays de l’OCDE, les taux d’inflation variaient de moins de 3% au Costa Rica, en Grèce et au Danemark, à plus de 20% en Hongrie et en Türkiye, ajoute la même source.

Prolongeant la tendance des mois précédents, l’inflation de la zone OCDE hors alimentation et énergie (inflation sous-jacente) a diminué à un rythme moins soutenu que l’inflation totale et a atteint 6,9% en mai 2023, après 7,1% en avril, relève-t-on. L’inflation dans les services estimée à partir des informations disponibles pour 33 pays de l’OCDE, a baissé dans 18 pays, contre 13 pays en avril.

En moyenne, elle a ralenti pour atteindre 5,7% en glissement annuel en mai, après 6% en avril. L’inflation de l’énergie dans la zone OCDE a plongé pour s’établir à moins 5,1% en glissement annuel en mai 2023, après 0,7% en avril.

L’inflation de l’énergie était négative dans 16 pays de l’OCDE, mais restait supérieure à 10% en Lettonie, en Italie, en République tchèque, en Colombie et en Hongrie. L’inflation de l’alimentation dans la zone OCDE a continué de ralentir en glissement annuel pour atteindre 11% en mai 2023, après 12,1% en avril. Des baisses de l’inflation de l’alimentation ont été enregistrées dans 34 pays de l’OCDE.

L’inflation en glissement annuel dans le G7 a chuté pour atteindre 4,6% en mai 2023, après 5,4% en avril, atteignant ainsi son niveau le plus bas depuis septembre 2021. L’inflation a diminué dans tous les pays du G7, hormis le Royaume-Uni où elle a légèrement augmenté, l’inflation sous-jacente ayant continué de progresser. Les taux d’inflation les plus bas parmi les pays du G7 ont été enregistrés au Japon et au Canada, tous deux inférieurs à 3,5%.

L’inflation de l’alimentation et de l’énergie est restée le principal moteur de l’inflation totale en Italie, tandis que l’inflation sous-jacente a été le principal contributeur en France, en Allemagne, au Japon, au Royaume-Uni et aux États-Unis, d'après la même source. Dans la zone euro, l’inflation en glissement annuel mesurée par l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) a baissé pour atteindre 6,1% en mai 2023, après 7% en avril.

L’estimation rapide d’Eurostat pour juin 2023 indique que l’inflation en glissement annuel dans la zone euro aurait continué à baisser pour atteindre 5,5%. Ce chiffre masque une grande variabilité entre les États membres, avec une inflation mesurée par l’IPCH qui augmente fortement en Allemagne pour atteindre 6,8%, alors qu’elle se situe en-dessous du taux cible de la politique monétaire de 2% en Espagne.

L’inflation de l’énergie dans la zone euro aurait de nouveau baissé en juin, tandis que l’inflation sous-jacente aurait légèrement augmenté. Dans les pays du G20, l’inflation en glissement annuel a baissé pour atteindre 5,9% en mai 2023, après 6,5% en avril. En-dehors de l’OCDE, l’inflation a diminué en Afrique du Sud, au Brésil, en Inde et en Indonésie, mais a augmenté en Argentine. Elle est restée globalement stable en Chine et en Arabie saoudite.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 08 Juillet 2024

Maroc : L’inflation recule de moitié au T2-2024

Vendredi 28 Juin 2024

Vacances et inflation : Les Marocains, cap ou pas cap de voyager cet été ?

Jeudi 13 Juin 2024

Zone OCDE : Le chômage reste stable à 4,9% en avril

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required