Plus d'infos Tout voir

Conseil supérieur de l’éducation : Azziman dresse un bilan d’étape

Conseil supérieur de l’éducation : Azziman dresse un bilan d’étape

Le bilan d’étape du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique depuis son installation en juillet 2014 comporte de "nombreux acquis".

C’est ce qu’a souligné, lundi à Rabat, son président, Omar Azziman, à l’ouverture de la 14ème session ordinaire du Conseil.

Azziman a d'abord cité la réalisation d’une évaluation globale du système éducatif national et d’un bilan de la mise en œuvre de la Charte nationale de l'éducation et de la formation, ainsi que l'élaboration de la vision stratégique pour la réhabilitation et la promotion de l’école marocaine, qui tient lieu aujourd’hui de la feuille de route de la réforme éducative à l’horizon 2030.

Il a, également, relevé l’émission de nombre d’avis et de rapports visant à approfondir les aspects structurants de la vision stratégique, dont l’avis sur l’obligation et la généralisation de l’enseignement préscolaire, le rapport sur la promotion des métiers éducatifs et la contribution à la réflexion sur le modèle de développement du pays, intitulée "Une école de justice sociale".

De même, d'autres rapports ont été consacrés à l’éducation non formelle, l’éducation aux valeurs ou encore à des évaluations menées par l’instance nationale d’évaluation.

"Nous pouvons donc légitimement nous féliciter du travail accompli", s'est-il réjoui, notant que ce bilan ne devrait cependant pas masquer la nécessité de redoubler d’efforts pour mener à terme les projets en cours de réalisation au sein des commissions permanentes et des groupes spéciaux de travail. Lesquels portent sur des problématiques majeures pour le système éducatif et visent à approfondir et enrichir la vision stratégique de la réforme.

Il s'agit des projets relatifs à la réforme de la formation professionnelle, des travaux en lien avec la réforme de l’enseignement supérieur, du chantier relatif à l’enseignement religieux, de l’étude en cours sur l’enseignement privé ou encore la proposition d’un cadre référentiel de l’évaluation et de la révision des méthodes, programmes et formations.

Par ailleurs, Azziman a appelé à tout mettre en œuvre pour parachever, avant l’expiration du mandat du Conseil, la réflexion en cours sur ces thématiques, dans la perspective de les soumettre, avant l’été 2019, aux prochaines sessions de l’assemblée générale du Conseil.


Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 08 Decembre 2021

Enseignement: Nouvelle rencontre entre Benmoussa et les syndicats

Dimanche 05 Decembre 2021

Concours d’accès aux AREF : Première patate chaude pour Benmoussa

Vendredi 03 Decembre 2021

Enseignement: La majorité des professeurs ne respecte pas la durée de travail exigée

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required