Société Tout voir

Maroc : Le gouvernement va parachever la couverture maladie obligatoire avant la fin de l’année

Maroc : Le gouvernement va parachever la couverture maladie obligatoire avant la fin de l’année

Les amendements introduits par le projet de loi complétant et modifiant la loi 65-00 portant code de la couverture médicale de base, adopté jeudi par le conseil de gouvernement, visent à instaurer une assurance maladie obligatoire (AMO) de base unifiée au profit de tous les Marocains, quel que soit leur statut social ou économique, a indiqué le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch.

Le gouvernement a préparé ce projet de loi en application des Hautes Orientations Royales relatives au chantier de généralisation de l'AMO de base au profit de tous les Marocains, a indiqué Akhannouch dans une allocation à l'ouverture du Conseil du gouvernement.

Afin d'assurer un financement permanent de ce système unifié, le gouvernement s'appuie, d'une part, sur le principe contributif et de mutualisation dans la prise en charge des risques pour les personnes capables de payer les cotisations, et d'autre part, sur le principe de solidarité pour celles incapables de le faire, a-t-il fait savoir.

Le gouvernement s'est donc engagé à parachever la couverture maladie obligatoire avant la fin de cette année, en la généralisant auprès des bénéficiaires du régime d'assistance médicale Ramed, en prenant en charge les frais d'affiliation à la couverture maladie obligatoire pour les personnes incapables de les payer, les frais de soins et d'hospitalisation de ces personnes dans les établissements de santé, notamment ceux liés aux maladies coûteuses et chroniques, a expliqué Akhannouch.

Le gouvernement a aussi permis à cette frange de la société de bénéficier du même panier de soins accessible aux fonctionnaires de l'Etat et salariés du secteur privé au niveau des établissements de santé privés, a-t-il ajouté.

Les personnes éligibles à bénéficier du régime d'Assurance Maladie Obligatoire avec prise en charge de l’État, conformément au principe de solidarité, sont celles inscrites au registre social unifié dans un délai maximum fin 2023 et dont l'incapacité à payer les cotisations a été prouvée, a-t-il précisé.

Le gouvernement poursuivra son action pour honorer ses grands engagements prévus pour l'année prochaine, que ce soit au niveau du chantier de généralisation de la protection sociale ou au niveau de la poursuite du développement du régime de santé, a conclu Akhannouch.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 03 Octobre 2022

Nizar Baraka lance les travaux d’extension du port de Jebha au profit de 300 pêcheurs et de leur famille

Dimanche 02 Octobre 2022

Feuille de route du tourisme: Des chiffres et des lettres

Samedi 01 Octobre 2022

Mohamed Joudar élu nouveau Secrétaire général de l'UC

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required