International Tout voir

L’IA pourrait impacter près de 40% des emplois dans le monde

L’IA pourrait impacter près de 40% des emplois dans le monde

Près de 40% des emplois dans le monde sont exposés à l'intelligence artificielle (IA), selon une analyse du Fonds monétaire international (FMI).
 

L'impact de l'IA sera plus important pour les emplois hautement qualifiés et dans les économies avancées, a ajouté le FMI.

L'analyse de l'institution financière internationale, qui s'est penchée sur les avantages et les conséquences de l'IA, explore la manière dont différents secteurs du travail et économies sont susceptibles de ressentir les effets de la nouvelle technologie.

Dans les économies avancées, environ 60% des emplois sont exposés à l’IA, a affirmé le FMI, notant qu'environ la moitié des personnes exposées à la technologie bénéficieront d'une productivité améliorée grâce à l’IA.

L’autre moitié, cependant, pourrait voir les tâches essentielles qu’elle accomplit être remplacées par l’IA, ce qui entraînerait une baisse de la demande de main-d’œuvre, une baisse des salaires et une réduction des embauches.

Dans les marchés émergents, 40% des emplois devraient être exposés à l’IA, et 26% des emplois devraient être exposés à l’IA dans les pays à faible revenu.

Si les marchés émergents et les pays à faible revenu sont moins susceptibles d’être exposés à l’IA que les économies avancées, ils sont également moins susceptibles d’exploiter le potentiel de l’IA lorsqu’ils y sont exposés, selon l’analyse du FMI, ce qui risque d’aggraver les inégalités.

L’IA est également susceptible d’exacerber les inégalités dans les économies avancées, selon l’analyse. Ceux qui ont accès et savent comment exploiter le potentiel de l’IA pourraient voir leurs revenus et leur productivité augmenter. Cela entraînera une plus grande inégalité, même dans les économies avancées.

Dans un article de blog sur la nouvelle analyse, la Directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, a appelé les décideurs politiques à se préparer aux conséquences que la "révolution technologique" de l’IA est susceptible d’avoir sur l’économie mondiale.

"Dans la plupart des scénarios, l’IA aggravera probablement les inégalités globales, une tendance inquiétante à laquelle les décideurs politiques doivent s’attaquer de manière proactive pour empêcher la technologie d’attiser davantage les tensions sociales", a écrit Georgieva.

"Il est crucial que les pays mettent en place des filets de sécurité sociale complets et proposent des programmes de reconversion pour les travailleurs vulnérables. Ce faisant, nous pouvons rendre la transition vers l’IA plus inclusive, en protégeant les moyens de subsistance et en réduisant les inégalités", a-t-elle ajouté.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 02 Juillet 2024

UM6P Rabat : Tenue, du 1er au 13 juillet, du programme African Women in Tech and AI

Jeudi 27 Juin 2024

Relation client : Outsourcia introduit un nouveau dispositif axée sur l’IA

Samedi 22 Juin 2024

Le Maroc et les États-Unis s'allient pour créer un groupe dédié à l'IA au service du développement durable

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required