International Tout voir

Hamas- Israël : Attaque et contre-attaque des plus violentes

Hamas- Israël : Attaque et contre-attaque des plus violentes

Le Moyen-Orient est à nouveau le théâtre d'un conflit meurtrier qui oppose le Hamas, l'organisation palestinienne basée dans la bande de Gaza, à Israël. Les événements actuels sont marqués par des tirs massifs de roquettes, des frappes aériennes et des combats au sol, créant ainsi une situation de crise humanitaire.

Samedi matin, la branche armée du Hamas a lancé des centaines de roquettes depuis la bande de Gaza vers Israël. Ces attaques ont entraîné la mort d'au moins une personne en Israël, marquant une escalade dangereuse du conflit. 
Les sirènes retentissant en Israël ont incité la population à se réfugier dans des abris, témoignant de l'angoisse constante dans laquelle vivent les civils de la région.

Le Hamas, contrôlant Gaza depuis 2007, a justifié ces attaques en déclenchant l'opération "déluge d'Al-Aqsa" contre Israël, mettre fin aux "crimes de l'occupation". 

Israël, de son côté, a accusé le Hamas d'une "attaque combinée" impliquant des tirs de roquettes et des infiltrations de terroristes en territoire israélien. Cette montée de violence rappelle les événements de mai dernier, lorsque Israël a lancé une offensive contre le Jihad islamique palestinien dans la bande de Gaza, provoquant une guerre meurtrière.

La réponse israélienne 

Face à cette escalade, l'armée israélienne a lancé des frappes aériennes sur la bande de Gaza, ciblant les positions du Hamas. Cette contre-attaque a été confirmée par l'armée israélienne, qui a déclaré que "plusieurs dizaines de ses avions de combat étaient en train de frapper un certain nombre de cibles" du Hamas.

La communauté internationale a également réagi à cette nouvelle escalade du conflit. Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a condamné "sans équivoque" les attaques du Hamas et exprimé la solidarité de l'Union européenne envers Israël. Cette déclaration met en évidence l'importance de la stabilité dans la région pour la communauté internationale.

En conséquence de ces violences, des centaines d'habitants du nord-est de la bande de Gaza ont fui leurs maisons, cherchant refuge plus à l'intérieur du territoire. Cette situation souligne les conséquences tragiques du conflit sur la population civile, qui est souvent prise en otage par les actions des groupes armés.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a déclaré que "nous sommes en guerre", avertissant que le Hamas paierait un "prix sans précédent". Ces mots illustrent la gravité de la situation actuelle.

Alors que ce conflit perdure, la recherche d'une solution pacifique et durable semble de plus en plus difficile. D’où l'urgence d'une médiation internationale pour mettre fin à cette spirale de violence.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 20 Fevrier 2024

Bande de Gaza : L'ONU suspend l'aide alimentaire dans le nord en proie "au chaos et à la violence"

Lundi 19 Fevrier 2024

Génocide en Palestine : Un mensonge répété plusieurs fois devient une vérité

Lundi 19 Fevrier 2024

Bande de Gaza : Un nouveau bilan de 29.092 morts

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required