International Tout voir

Pétrole : Le Japon tourne le dos au brut iranien

Pétrole : Le Japon tourne le dos au brut iranien

Les pétroliers japonais envisagent de cesser d'importer du brut iranien, par crainte de représailles américaines si le pays maintient ses échanges commerciaux avec Téhéran, ont rapporté plusieurs médias nippons.

En mai, le président américain Donald Trump avait annoncé le retrait de Washington de l'accord nucléaire paraphé par Téhéran et les grandes puissances en 2015, dans lequel l'Iran s'engage à ne jamais chercher à se doter de l'arme atomique.

Après ce retrait, les sanctions américaines contre l'Iran, jusque-là suspendues en vertu de l'accord, ont été réactivées. Prises début août, les premières sanctions américaines seront suivies en novembre d'autres mesures affectant le secteur pétrolier et gazier, moteur de l'économie iranienne. 

Le gouvernement japonais n'a pas manqué de négocier une exception permettant de continuer d'acheter du pétrole iranien, dont il avait déjà grandement réduit la quantité. Toutefois, devant la fermeté de la position américaine, Tokyo devrait finir par céder, selon les médias.

Par conséquent, les entreprises nippones devraient augmenter leurs importations auprès d'autres pays pour pouvoir compenser le vide laissé par le brut iranien qui représente 5,3% du total importé.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 26 Juillet 2021

Covid-19: Nouveau record quotidien de contaminations en Iran, avec plus de 30.000 cas

Lundi 21 Juin 2021

Iran : Arrêt d'urgence de la centrale nucléaire de Boushehr

Vendredi 18 Juin 2021

Les Iraniens élisent un nouveau président

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required