Développement durable Tout voir

Leila Benali :  «Le Maroc a fait du développement durable un choix stratégique»

Leila Benali :  «Le Maroc a fait du développement durable un choix stratégique»

La ministre de la Transition énergétique et du développement durable, Leila Benali a souligné, lundi 17 juillet à New York, que le Maroc a fait du développement durable un “choix stratégique” sous le leadership du Roi Mohammed VI.

L’engagement du Maroc à la dynamique de développement durable s’est traduit par une myriade de réformes qui ont permis de mettre en place les fondements du développement économique, d’améliorer les conditions sociales et d’accélérer la promotion de la question environnementale, a affirmé la ministre lors du segment de haut niveau du Forum politique pour le développement durable (FPHN) qui se tient du 17 au 20 juillet dans la métropole américaine à l’initiative du Conseil social et économique des Nations Unies.

La responsable a relevé que le Maroc a mis en place, sous le leadership du Souverain, un nouveau modèle de développement qui définit quatre principaux domaines pour réaliser un progrès durable à l’horizon 2035 aux plans économique, social, territorial et en ce qui concerne le capital humain.

A travers ce nouveau modèle de développement, le Maroc mise sur un équilibre entre développement économique, prospérité sociale et préservation de l’environnement, tout en œuvrant en faveur du renforcement de la gouvernance et la convergence des politiques, a-t-elle précisé. 

La ministre a, en outre, fait observer que l’engagement du Maroc dans le processus d’accélération de la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) a été renforcé, à travers la stratégie nationale de développement durable qui est fait désormais l’objet de consultations avec toutes les parties prenantes nationales.

Benali a, par ailleurs, indiqué que l'Accord de Paris sur le climat et l'Agenda 2030 pour le développement durable sont deux points essentiels pour promouvoir l'action climatique mondiale, la ministre a, de même, souligné que leur mise en œuvre a contribué à une prise de conscience accrue de la chose environnementale et à la consolidation de l'intégration de la durabilité dans les secteurs les plus vitaux, y compris le secteur financier.

Dans ce cadre, elle a fait observer que le Maroc a actualisé sa Contribution déterminée au niveau national (CDN) selon une approche participative et globale qui lui a permis de relever le niveau d'ambition en matière de réduction des gaz à effet de serre de plus de 45% d'ici 2030, ajoutant que le Royaume a également élaboré une stratégie nationale à long terme pour un développement bas carbone à l'horizon 2050, conformément aux exigences de l'Accord de Paris, afin d'orienter et de planifier les politiques et mesures nécessaires pour contribuer à la réalisation des objectifs escomptés.

Afin de surmonter les défis liés au développement durable, la ministre a insisté sur l’importance d’une mobilisation globale de la communauté internationale pour conjuguer les efforts aux niveaux international et régional, à la lumière des crises actuelles et de leurs répercussions notamment sur les pays africains.

Parmi ces défis, la ministre a cité le manque d'accès à la technologie, aux données et au financement, qui constitue un obstacle à l'accélération de la croissance dans ces pays, soulignant que le Maroc continue, dans ce cadre, de renforcer la coopération Sud-Sud et triangulaire, tout en œuvrant pour la promotion de la stabilité, la justice et les droits de l'homme dans le monde.

La ministre conduit une importante délégation à ce Forum politique pour le développement durable, en présence de l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies, Omar Hilale, et de hauts responsables du ministère et du Haut-Commissariat au Plan.  

Ce Forum est organisé cette année sous le thème "Accélérer la reprise après le COVID-19 et la pleine mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030 à tous les niveaux". Il est la plate-forme centrale des Nations unies pour le suivi et l'examen de l'Agenda 2030 et ses 17 ODD, adoptés par l'Assemblée Générale de l'ONU le 25 septembre 2015.

Ce Forum onusien se réunit chaque année sous les auspices de l’ECOSOC et tous les quatre ans avec la participation des Chefs d’État et de gouvernement sous les auspices de l’Assemblée Générale de l’ONU. Les chefs d’État se réuniront les 18 et 19 septembre prochain à New York afin d’assurer un suivi de la mise en œuvre des 17 Objectifs de développement durable et de l’Agenda 2030.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 07 Decembre 2023

Gaz offshore marocain : Chariot et le britannique Energean signent un accord de partenariat

Dimanche 03 Decembre 2023

Dubaï : Le Maroc et le Portugal signent une déclaration conjointe relative à un projet d'interconnexion électrique

Samedi 02 Decembre 2023

COP28 : Don de 50 millions euros de l'UE au Maroc

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required