Economie Tout voir

Tourisme: Le Maroc à la conquête du marché indien

Tourisme: Le Maroc à la conquête du marché indien

Ces dernières années, les opérateurs touristiques marocains semblent avoir les yeux rivés sur le marché indien du fait de son grand potentiel.  La machine est en marche, mais il reste encore beaucoup à faire en vue de séduire cette population hétéroclite. 

 

Par M. Boukhari

En 2023, ce sont 28.703 touristes indiens qui ont visité le Maroc, soit une nette hausse de 120% par rapport à 2022, selon les chiffres dévoilés dans un document réalisé conjointement par la Confédération nationale du tourisme (CNT) et l’Office national marocain du tourisme (ONMT). 

Les touristes indiens contribuent à la diversification du marché touristique marocain en apportant une nouvelle clientèle intéressée par les expériences culturelles, historiques et naturelles offertes par le Maroc. Cela aide à réduire la dépendance du Maroc à l'égard de certains marchés traditionnels et à encourager la croissance du tourisme.

«Effectivement, c’est un marché très important, d’abord parce que c’est le marché le plus peuplé du monde, mais aussi en ce qui concerne le niveau de progression de son PIB. En l'occurrence, au moment où le PIB de l’Inde a enregistré une progression de 7% en 2023, dans la zone Euro c’était aux alentours de 1%.

De même, pour la Chine et les Etats-Unis, la progression était comprise entre 4 et 5%. En 2024, la population de l'Inde devrait atteindre environ 1,44 milliard d'habitants, ce qui en fait un marché auquel le Maroc devrait s’intéresser de plus près», affirme Zouhir Bouhout, expert en tourisme. 

Cette année, et pour la première fois, le Maroc était présent à l’édition 2024 du Salon de voyage OTM (Outbound Travel Market), tenu du 8 au 10 février à Mumbai. 

Cet évènement représente en effet l’un des rendez-vous incontournables pour les professionnels internationaux du tourisme cherchant à pénétrer le marché indien. 

Dans le cadre de ce salon, l’ONMT a érigé un stand où 10 agences de voyages réceptives marocaines étaient également présentes. L’objectif étant d’offrir une plateforme idoine pour présenter aux voyagistes indiens et internationaux l’offre touristique du Maroc et promouvoir le Royaume en tant que destination privilégiée.

Notons qu’à l’heure actuelle, il n'existe qu'un seul bureau de l'ONMT en Inde, situé à New Delhi. Ce bureau a été inauguré en 2017 dans le dessein de mieux faire connaître le Maroc auprès des touristes indiens. 

Dubaï, États-Unis, Thaïlande, Arabie Saoudite et Singapour restent les principales destinations des voyageurs indiens, peut-on lire dans le document de la CDT et de l’ONMT et dont Finances News Hebdo détient une copie.

Le Maroc devrait ainsi mettre les petits plats dans les grands afin d’attirer un plus grand nombre de touristes indiens et espérer se frayer une place sur le podium des favoris. 

Pour cela, l’expert en tourisme estime qu’il «est crucial d’ouvrir des lignes directes entre l’Inde et le Maroc, en sus de faciliter l’accès à travers les visas électroniques. Nous devrions aussi mieux connaître les habitudes de consommation et les préférences des touristes indiens.

Notons que l’Office national marocain du tourisme fait déjà un travail remarquable dans ce sens en vue de faciliter la compréhension de ce marché, ce qui aidera à l’élaboration de stratégies plus pertinentes». 

Et de poursuivre : «Il faut également penser à organiser des éductours (journées de formation ayant pour objet de promouvoir une destination, ndlr) et des voyages de presse, surtout pour les médias les plus influents en Inde.

En outre, si l’on accueille des tours opérateurs et des agents de voyage au Maroc pour faire connaître les spécificités des régions marocaines (Sahara, montagnes, plages, stations balnéaires, écotourisme, monuments historiques, activités culturelles, etc.), on obtiendrait des résultats très satisfaisants.

Quand on parle de faire connaître le Maroc aux Indiens, il s’agit tout d’abord de ceux vivant en Inde, mais aussi de la diaspora, notamment celle qui se trouve en Angleterre qu’on va pouvoir attirer davantage également». 

In fine, l'essor du tourisme indien au Maroc offre des opportunités d'affaires pour les entreprises locales désireuses de répondre aux besoins des touristes indiens, que ce soit en termes d'hébergement, de restauration, de divertissement ou d'activités touristiques. 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 14 Avril 2024

Arrivée au Maroc du Premier ministre belge

Mardi 09 Avril 2024

Affaire Hit Radio: Momo condamné à 4 mois de prison ferme

Mardi 09 Avril 2024

La digitalisation : Une solution clef pour attirer les touristes vers les régions moins urbanisées du Maroc

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required