Politique Tout voir

Maroc-Algérie : Nouveau geste de grandeur du Roi Mohammed VI

Maroc-Algérie : Nouveau geste de grandeur du Roi Mohammed VI

La persévérance vient à bout de tout et permet de construire de grandes œuvres. Notamment celles qui restent gravées dans les mémoires malgré l’usure du temps et qu’on ne peut enterrer dans la trappe de l’Histoire.

Le Roi Mohammed VI l’a compris. Mais que les intelligences fertiles se détrompent : il ne cherche guère à marquer l’Histoire. Sa démarche est celle d’un monarque pétri de sagesse, qui œuvre sans triomphalisme pour la paix. Surtout avec nos voisins algériens.
 
Dans son discours prononcé le samedi 30 juillet 2022 à l’occasion de la Fête du Trône, il l’a une nouvelle fois prouvé, en tendant la main à l’Algérie. Et son message ne souffre d’aucune ambiguïté. «(….) J’exhorte les Marocains à préserver l’esprit de fraternité, de solidarité et de bon voisinage qui les anime à l’égard de nos frères algériens. D’ailleurs, nous assurons ces derniers qu’en toute circonstance, le Maroc et les Marocains se tiendront toujours à leurs côtés.
 
Les allégations selon lesquelles les Marocains insulteraient l’Algérie et les Algériens sont le fait d’individus irresponsables qui s’évertuent à semer la zizanie entre les deux peuples frères. 
 
Ces médisances sur les relations maroco-algériennes sont totalement insensées et sincèrement consternantes. En ce qui Nous concerne, jamais nous n’avons permis ni ne permettrons à quiconque de porter atteinte à nos frères et voisins. 
 
Par ailleurs, nous assurons le peuple marocain de notre ferme volonté de trouver une issue à la situation actuelle et de favoriser le rapprochement, la communication et la compréhension entre les deux peuples.
 
Nous aspirons à œuvrer avec la présidence algérienne pour que le Maroc et l’Algérie puissent travailler, main dans la main, à l’établissement de relations normales entre deux peuples frères, unis par l’Histoire, les attaches humaines et la communauté de destin». 
 
Jamais deux sans trois
 
C’est la troisième fois que le Souverain appelle le pouvoir algérien à apaiser les tensions entre Rabat et Alger. Coup d’œil dans le rétroviseur.
·       6 novembre 2018 : (…) Je déclare aujourd’hui la disposition du Maroc au dialogue direct et franc avec l’Algérie sœur, afin que soient dépassés les différends conjoncturels et objectifs qui entravent le développement de nos relations. A cet effet, je propose à nos frères en Algérie la création d’un mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation (…) Le Maroc est ouvert à d’éventuelles propositions et initiatives émanant de l’Algérie pour désamorcer le blocage dans lequel se trouvent les relations entre les deux pays voisins frères (…). Mus par l’affection et l’estime que nous portons à l’Algérie, à sa direction et à son peuple, nous ne ménagerons aucun effort, au Maroc, pour asseoir nos relations bilatérales sur de solides bases de confiance, de solidarité et de bon voisinage (…). Extrait du discours royal à l’occasion du 43ème anniversaire de la Marche verte.
 
·       31 juillet 2021 : «(…) Nous renouvelons notre invitation sincère à nos frères en Algérie, pour œuvrer de concert et sans conditions à l’établissement de relations bilatérales fondées sur la confiance, le dialogue et le bon voisinage (…) Je rassure nos frères en Algérie : vous n’aurez jamais à craindre de la malveillance de la part du Maroc qui n’est nullement un danger ou une menace pour vous. En fait, ce qui vous affecte nous touche et ce qui vous atteint nous accable (…) A sa plus proche convenance, j’invite Son excellence le président algérien à œuvrer à l’unisson au développement des rapports fraternels tissés par nos deux peuples durant des années de lutte commune (…)». Extrait du discours royal à l’occasion de la Fête du Trône.
 
Jusqu’à présent, Alger a toujours ignoré la main tendue par le Roi à travers un silence bruyant. 
Cette troisième fois sera-t-elle alors la bonne ? Le régime algérien saura-t-il faire preuve de hauteur, de discernement et surtout de sagesse ? Saura-t-il taire son animosité et sa haine légendaires contre le Maroc pour privilégier les intérêts des deux peuples ? Saura-t-il enfin s’inscrire dans une démarche constructive afin de réchauffer le vent frais qui circule entre Rabat et Alger ?
 
A Rabat, on l’espère vivement. 
 
F. Ouriaghli

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 12 Aout 2022

Tunisie : Affrontements armés entre des militaires et des terroristes proche de la frontière algérienne

Lundi 01 Aout 2022

Fête du Trône : Un discours pour l’Histoire

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required