Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Covid-19 : Les médecins du secteur public en colère contre le gouvernement

Covid-19 : Les médecins du secteur public en colère contre le gouvernement

Vendredi 18 Septembre 2020 Par Laquotidienne



Le syndicat des médecins du secteur public, qui regroupe les médecins, les chirurgiens-dentistes et les pharmaciens a, à travers un communiqué, exprimé son mécontentement et son indignation contre le gouvernement.


Il explique que leur cahier revendicatif accepté par le département de tutelle et le ministère des Finances, prévoyant de nouvelles primes et avantages à cause des efforts déployés pour lutter contre le coronavirus, n’a pas été exécuté par l’Exécutif.


Le syndicat rappelle les sacrifices consentis par le corps médical au cours de cette crise et qui ont eu des effets nuisibles sur leur état psychique et leur vie familiale.


Il précise que le développement de l’écosystème de santé au niveau national, comme l’a évoqué le Souverain dans son dernier discours du Trône, passe par une amélioration des conditions de travail et de la situation matérielle des médecins.


La réalité a montré encore une fois que le gouvernement ne respecte pas ses encagements, notamment la révision de l’indice 509 pour revaloriser le travail du médecin dans le public.


Il est question de revoir les conditions d’accueil des patients et des citoyens, le droit à la retraite anticipée, la démission et l’organisation du travail des médecins du public dans le secteur privé.


Le cahier revendicatif comporte également la révision du cadre organisant la permanence, et plus de précision sur la médecine de famille. Le syndicat se demande enfin pourquoi des secteurs ont bénéficié d’une attention particulière de la part du gouvernement, alors que celui des médecins du public reste marginalisé.


Le syndicat prévoir d’organiser une réunion du bureau national le 30 septembre 2020 pour discuter des dispositions à prendre afin d’inciter le gouvernement à répondre à leurs doléances.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles