International Tout voir

Cinq pays arabes rompent leurs relations diplomatiques avec le Qatar

Cinq pays arabes rompent leurs relations diplomatiques avec le Qatar

Cinq pays arabes, à savoir l'Arabie Saoudite, l'Egypte, les Emirats Arabes Unis, Bahreïn et le Yemen ont annoncé, lundi, la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar.

L'agence saoudienne SPA, qui cite un responsable du royaume, explique la décision de Ryad par la nécessité de protéger "la sécurité nationale des dangers du terrorisme et de l'extrémisme" (Le Qatar) soutient de multiples groupes terroristes et religieux qui visent à déstabiliser la région, dont les Frères musulmans, l'Etat islamique et Al Qaïda, et assure constamment la promotion du message et du projet de ces groupes grâce à ses médias", affirme SPA.

Dans de brefs communiqués diffusés par leurs agences de presse officielles, l'Arabie saoudite et le Bahreïn ajoutent couper toutes les liaisons terrestres, aériennes et maritimes avec l'émirat.

Egalement via son agence officielle, Bahreïn a justifié sa décision en accusant Doha d'"ébranler la sécurité et la stabilité (de son royaume) et de s'ingérer dans ses affaires" intérieures. 

L'Egypte a décidé, de son côté, de fermer son espace aérien et ses ports maritimes à tous les moyens de transports qataris pour "préserver sa sécurité nationale", indique le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

 

Le Qatar dénonce «une campagne hostile, fondée sur des mensonges»

Le Qatar a exprimé lundi "son profond regret et sa surprise" de la décision de l'Arabie Saoudite, de l'Egypte, du Bahrein, du Yémen et des Emirats Arabes Unis de rompre leurs relations diplomatiques et de fermer leurs espaces aérien et terrestre à Doha.

Ces mesures sont "injustifiées" et "sans fondement", a réagi le ministère des Affaires étrangères du Qatar dans un communiqué diffusé sur son site officiel.  Elles ont été prises "en coordination avec l'Egypte" et ont un "objectif clair : placer l'Etat (du Qatar) sous tutelle, ce qui marque une violation de sa souveraineté" et est "totalement inacceptable", souligne le communiqué.  Le ministère qatari dénonce également "une campagne hostile, fondée sur des mensonges (...) témoignant d'une préméditation à nuire à l'Etat" du Qatar. 

Le Qatar, membre du Conseil de coopération du Golfe (CCG), "respecte la souveraineté des autres Etats, n'interfère pas dans les affaires d'autrui, comme il lutte contre le terrorisme et l'extrémisme", a ajouté le ministère des Affaires étrangères.  Le Qatar "entreprendra les mesures nécessaires pour mettre en échec les tentatives d'affecter sa population et son économie", a-t-il précisé.

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 01 Juillet 2022

Football: Le "hors-jeu semi-automatique" sera utilisé lors du Mondial-2022

Samedi 07 Mai 2022

Mondial 2022: La Fifa rejette le recours de l’Algérie sur son barrage contre le Cameroun

Vendredi 08 Avril 2022

Mondial 2022: La Fifa dément vouloir allonger la durée des matches

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required