Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines
EMISSION DU 27/05

Benkirane dit niet aux syndicats

 

La situation actuelle des finances publiques ne permet pas l'adoption de mesures dont les répercussions financières risquent de peser sur le budget de l'Etat.C’est ce qu’a affirmé mardi au Parlement le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, précisant que les revendications de la plupart des centrales syndicales "ne sont pas adaptées à la conjoncture économique" du Maroc.
Les organisations syndicales, a-t-il regretté, revendiquent dans une conjoncture pareille des mesures telles que la hausse de 25% des salaires des fonctionnaires et des salariés, ce qui implique 27 Mds de DH par an pour les fonctionnaires (3% du PIB) et la révision de l'impôt sur le revenu qui nécessite 5 Mds de DH, et le relèvement du seuil minimal de retraite de 600 dirhams/mois (près de 4,2 Mds de DH supplémentaires par an).

Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Videos