Economie Tout voir

Go to market : Un programme pour muscler les exportations des entreprises marocaines

Go to market : Un programme pour muscler les exportations des entreprises marocaines

«Go to market» est un programme d’appui à l’international dédié aux entreprises disposant d’un potentiel à l’export et opérant dans les secteurs de l’industrie et des services.

En marge d’une cérémonie tenue le jeudi 6 juillet à Rabat, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a officialisé le lancement du déploiement de la première édition de «Go to market». 

Ce programme, mené en partenariat avec le ministère de l’Economie et des Finances, l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (Amdie) et l’Association marocaines des exportateurs (Asmex), vise à appuyer la compétitivité à l’international des entreprises et leur capacité à faire face aux concurrents sur les marchés étrangers. Il a également pour objectif d’encourager les entreprises à exporter de nouveaux produits et à se positionner dans des marchés nouveaux. 

Couvrant la période 2023-2024, ledit programme cible les entreprises dont le chiffre d’affaires annuel à l’export est supérieur à 10 MDH sur les deux derniers exercices.

Il est à noter que le montant de l’appui financier de l’Etat est attribué en fonction du potentiel et des ambitions stratégiques de l’entreprise et de la solidité de son business plan à l’international. Et ce, dans la limite de 2,5 MDH par entreprise.

A cette occasion, Ryad Mezzour a affirmé que : «Le programme d’internationalisation des entreprises ‘’Go to market’’ vise la diversification de nos exportations vers des niches porteuses en termes de marchés et de filières, afin de dynamiser nos exportations et créer davantage d'emplois. A travers ce programme, nous passons à un nouveau mode d’accompagnement des entreprises à l’international, plus individualisé et qui tient compte des spécificités des entreprises et des secteurs. 

Et d’ajouter : «Grâce à ce programme, les entreprises retenues au titre de cette première édition généreront un potentiel additionnel d’exportation de 2 milliards de dirhams en 2023-2024. A ce titre, je les félicite et leur assure un accompagnement rapproché et spécifique à chacune de la part des équipes de ce ministère, pour un rayonnement à l’international du Made in Morocco».

Au titre de cette première édition dudit programme, le ministère a lancé un appel à manifestation d’intérêt à l’issu duquel 40 entreprises ont été retenues. Les secteurs représentés sont le textile et habillement, l’agroalimentaire, les industries métallurgiques, mécaniques et électromécaniques, la chimie et parachimie, les industries pharmaceutiques, les pièces de rechange, les matériaux de construction, la plasturgie, l’électrique/électronique et les services. 

Sept régions sont alors concernées : Casablanca-Settat, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Souss-Massa, Rabat-Salé-Kénitra, Fès-Meknès, Béni Mellal-Khénifra et Marrakech-Safi. Par ailleurs, des contrats ont été conclus entre le ministère de l’Industrie et du Commerce et les entreprises concernées, fixant les engagements des différentes parties.

Le programme «Go to market» vient répondre au besoin de capter le potentiel d’exportation inexploité identifié par la Task force export, mise en place par le ministère pour dynamiser les exportations marocaines et qui s’élève à environ 100 MMDH (dont 12 pour l’Afrique). Une cartographie de l’offre exportable par produit et marché a été également établie, faisant ressortir 1.200 couples produit/marché. Ces couples couvrent 200 produits, 14 secteurs d’activités et 53 filières.

Pour sa part, le président de l'Asmex, Hassan Sentissi El Idrissi, a relevé que ce programme permettra d'améliorer la compétitivité des entreprises marocaines, face à une concurrence rude, d'où la nécessité d'augmenter notre part dans le commerce mondial. 

Dans ce sens, il a mis en avant la nécessité de diversifier les débouchés et intégrer les grandes chaînes de valeur. «Il est nécessaire de doter l'entreprise exportatrice d'un soutien intégré, tant pour renforcer l'offre compétitive nationale que pour soutenir les efforts de commercialisation et de promotion de notre tissu économique», a-t-il noté. 

La cérémonie a été également marquée par le lancement d’une nouvelle édition du programme primo-exportateurs destiné aux entreprises non exportatrices ou réalisant des exportations sporadiques et limitées.

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 13 Juillet 2024

Secteur de l’habillement : Le repli des exportations vers l’UE «ne doit pas inquiéter»

Mercredi 10 Juillet 2024

Tanger : Tenue du 7ème Forum sur la décarbonation des industries exportatrices

Jeudi 04 Juillet 2024

L'ASMEX devient la "Confédération marocaine des exportateurs"

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required